AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Pensionnat RPG Jeux de rôle [ NC-16]

Partagez|

{/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
I'm Miyo Miura !

Nombre de messages : 11
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: {/!}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Mer 3 Avr - 15:10

J'aime vous emmerder, savez vous comment !?... ♥♪

Partie 1

Elle se faisait chier... Comment ça comme d'habitude !? Non non, habituellement notre jeune femme était au travail sauf qu'aujourd'hui elle avait eu un congés vu que ce foutu photographe s'était cassé la jambe en entrant dans l'agence... Que des incompétents, que des purs boulets... Assise dans son canapé elle se leva, une cigarette au coin des lèvres comme à son habitude. Belle blonde effrontée qu'elle était elle sortie hors de son appartement en shorty et débardeur pour fumer à la fenêtre qu'il y avait dans le couloir. Ses cheveux, frivole sur son crâne s'échappaient par la fenêtre lorsqu'une bourrasque de vent venait la surprendre et elle laissa échapper un long soupire à vous fendre l'air. Le voisin qui venait de sortir à ce moment là la regarda de dos et se mit à rougir lorsqu'il aperçu le beau derrière qui n'était que celui de notre chère et tendre Miyo qui tourna son regard vers le siens... La jeune femme leva les yeux au ciel en le regardant et grimaça ensuite...

« Si tu continues comme ça tu resteras puceau toute ta vie !... Au fait ! Tu as de la bave qui coule au coin des lèvres ! »


De son air hautain des mauvais jour elle lui montra le coin de ses lèvres en tapotant la sienne, et pour rajouter plus à l'hébétude du pauvre garçonnet la jeune femme s'étira afin de lui faire dévoiler son corps parfait en entier, son débardeur se levant lorsqu'elle leva les bras, lui faisant découvrir sa poitrine... Elle rit et jeta son mégot par la fenêtre murmurant un « imbécile » lorsqu'elle lui passa devant et lorsqu'elle fut de retour dans son appartement elle rit. Un son malicieux qui s'échappa d'entre ses lèvres, comme à son habitude quand elle adorait faire chier le monde et était fière de sa connerie. Le pauvre garçonnet devait être encore dans le couloir dans tous ses états... Mais ça elle n'en avait cure, tout ce qu'elle voulait c'était sortir de cet enfer et s'amuser en faisant chier le monde... Et c'est dans ces moments là que notre belle a les idées qui fusent et justement, une bien intéressante lui sonnait au coin du cerveau...

De sa démarche féline elle s'avança vers son canapé et y ramassa son téléphone afin d'appeler son bel ami Zeke. Son pote de baise si on pouvait dire ça, même si lorsqu'ils se voyaient la fusion allait bien plus loin. Et lorsqu'elle avait un pépin il lui venait toujours en aide et vise versa, même si cela allait plus souvent en faveur de Miyo. Lui il viendrait... Il avait intérêt... Même s'il travaillait ! Il y eu trois sonneries avant qu'elle n'ait une voix à l'autre bout du fil et bonne actrice qu'elle était elle prit une voix dépitée, presque au bout des larmes. Non, là il ne pouvait refuser quand même !!

« Zeke !?... Viens vite.. J'.. J'ai mon meuble télé qui m'est tombé dessus ! Je suis coincée... Le voisin n'est pas là... Viens vite... »


Oui oui oui... Si on rajoute les pleures et les larmes on s'y croirait... Elle raccrocha et le tour était joué, balançant son téléphone sur son canapé... Elle ne pouvait qu'être crédible, car il lui était arrivé toutes les catastrophes du monde et Zeke avait était présent à pas mal d'entre elle. La jeune femme se passa la main dans les cheveux. Elle alluma la chaine hifi qui se trouvait sur son meuble télé et qui était bel et bien à sa place. Il était vrai que si celui-ci lui tombait dessus, la jeune femme ne s'en remettrait pas de suite. Il était imposant et en bois moderne à la fois classe et bien lourd. Et pour couronner le tout il était plein de DVD, de CD et supportait une télé ainsi qu'un home cinéma complet si on omet le fait que trois enceinte étaient accrochées dans tout le salon.

Elle se laissa tomber assise sur son canapé avant d'attraper son verre de vodka à moitié vide sur la table, en attendant son chevalier servant... Il était évident que lorsqu'il découvrirait la supercherie il lui ferait les gros yeux, vu qu'il bossait aujourd'hui normalement, mais bon, au final, personne ne peut faire la tête longtemps à Miyo... Ben oui elle est si adorable notre saloperie ! Come home baby~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Zeke Matsuda !

Nombre de messages : 10
Age : 26

MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Mer 3 Avr - 20:32

C'est par pour dire, mais la clientèle est rare aujourd'hui. La faute à une publicité qui ne porte pas encore ses fruits, direz-vous. Dur de promouvoir une concession automobile, alors qu'elle n'est pas encore ouverte. Encore plus dur de convaincre le client de venir à lui, alors qu'il commence à peine. Si la concession se permet de vendre toutes sortes de véhicules, sa renommée n'est pas encore faite, et peu de gens s'y intéressent pour l'instant. La clientèle n'est pas encore au rendez vous, il n'a vendu qu'une seule voiture cette semaine. C'est maigre, mais pour l'instant c'est suffisant. C'est encore trop tôt pour que le salon soit considéré comme non rentable. Alors, il attend, que les affaires démarrent enfin. Il attend en s'amusant.

Quelque part, dans l'arrière boutique. À l'avant, sur son bureau, il serait trop visible. Les grandes parois vitrées donnent une vue entière de la concession et des véhicules qui y sont présentés, pour que les passants puissent toujours y jeter un œil. Son bureau lui, siège un peu en recul, mais toujours à la vue de ceux qui s'entêtent à scruter l'endroit, passant des sportives aux familiales. Alors il est encore plus en retrait, Là où sont rangées les fournitures. Toute la paperasse, tout ce qui permettrait d'imprimer un dossier de vente. Une sorte de petit cagibi, en réalité. Mademoiselle voulait une voiture. Mademoiselle a signé pour une petite voiture citadine. Mademoiselle a payé, et mademoiselle paye encore.

Coincée contre un mur, elle pouvait sentir les mains de Zeke la parcourir toute entière, retraçant ses courbes avec une dextérité affriolante. Elle pouvait sentir son souffle chaud sur sa nuque, remuer du bassin lascivement, après tout, elle commençait à être dénudée, son tailleur étant complètement débraillé. Zeke se portait comme un charme, lui. La chemise ouverte jusqu'à l'abdomen, il s'amusait à rendre cette jeune femme complètement folle, au point de vouloir coucher avec lui dans la réserve d'une concession. Et tout semblait marcher, la sentant totalement prête à le recevoir ici même. Mais bien sûr, rien ne peut se passer comme prévu. Il y a toujours quelque chose pour couper les gens dans leur lancée. Son téléphone sonna. Emporté dans un bon élan, il le laissa sonner une fois, puis deux, avant de sortir son téléphone de sa poche. Sans arrêter ses petits jeux.

Mais la voix qu'il entendit lui était plus que familière. Il fronça les sourcils en soupirant, se détachant de la demoiselle qu'il était en train de travailler au corps pour discuter tranquillement, ranafoutre tu vois. Juste après avoir prononcé un « allo » se rapprochant plus d'un « qu'est-ce que tu veux » plein de dépit et d'agacement, il l'entendit. Miyo. Encore une fois dans la merde. Il raccrocha en jurant, avant de se passer une main nerveuse dans les cheveux. Il se tourna vers sa victime du jour en souriant, et en reboutonnant sa chemise.

« Désolé, j'ai une urgence. Ravi d'avoir fait affaire avec vous. Maintenant dehors, je dois fermer pour la journée. »

Il la poussa vers l'extérieur, en prenant soin de récupérer ses clés, et en laissant à peine le temps à la demoiselle de se rhabiller, confuse. Il abaissa le store de la concession, en jurant que ce n'était pas bon pour les affaires. Mais elle avait besoin de lui. Et plus le temps passait, plus il la savait en danger. Du coup, c'est en courant qu'il parti chercher sa voiture ; son éternelle Nissan GT-R blanche,à la calandre et aux jantes noires. Un monstre de plus de 500 chevaux qui le propulsa en une poignée de minutes au pensionnat.

Il grimpe les marches, quatre à quatre, arrive dans le couloir de Miyo. Il approche de la porte, mais ne cesse pas de courir. Plutôt, il fonce dedans, avant de prendre une petite impulsion, bras levés, jambe tendue. Son talon s'abat à quelques centimètres de la poignée de la porte, là où il est le plus judicieux de frapper pour faire voler un verrou. Ce qui se produit, dans un grand fracas suivi d'un tintement métallique, celui du loquet qui heurte le sol.

Puis il soupire et se met la main sur le front. Et il lève la tête au ciel, comme implorant le Seigneur de le délivrer de sa détresse. Il l'a vue en fait, assise dans le canapé, la maison presque pas en bordel. En fait, le plus gros bordel, c'est lui qui l'a foutu en kickant la porte. Là, c'est sûr, il aurait fallu remplacer la porte entière. Mais s'il soupire, c'est parce qu'il est rassuré.

« Connasse. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Miyo Miura !

Nombre de messages : 11
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Mer 3 Avr - 21:20

J'aime vous emmerder, savez vous comment !?... ♥♪

Partie 2
Hum... Comment ne pas rire face à cet homme essoufflé et complètement crevé sur le coup à cause de sa course folle à travers les nombreux étages du pensionnat !? Et oui notre chère et tendre Miyo riait en le regardant avec malice, toujours assise sur son canapé, sirotant son verre de vodka. Comment ne pas rire face à cet homme qui ne souhaite pas s'engager, mais qui accoure à chaque fois qu'elle est en détresse... Miyo se redressa, posant son menton sur le dossier du canapé, avec un regard mielleux à souhait, la salope ! Puis le regarda droit dans les yeux en se mordillant la lèvre inférieure...

« Oh Darling tu es énervé !?... Je t'ai encore dérangé lorsque tu allais tirer ton coup !? »


Elle se leva de son canapé et regarda sa porte. Le directeur du pensionnat ne serait pas très heureux de l'apprendre, mais elle pouvait toujours dire que quelqu'un avait essayé de lui vandaliser son appartement. Ramassant la poignet au sol en contournant Zeke elle soupira doucement tout en ricanant. C'était le genre de journée qu'elle adorait.. Faire chier le monde et surtout mettre Zeke dans tous ses états. La jeune femme le contourna de nouveau, mais cette fois pour se mettre face à lui. Elle le regarda de haut en bas puis commença à lui reboutonner les boutons de sa chemise qui partaient dans tous les sens. Elle souriait encore... La malicieuse riait intérieurement, ramassant un long cheveux brun sur sa chemise, pour le laisser tomber au sol...

« Quel homme vil et mauvais tu fais ! J'imagine la pauvre, toute déboussolée encore devant ta concession... »


Tout ceux qui connaissait Miyo savait bel et bien qu'elle s'en contre fichait de cette gourde brune et que justement cela lui faisait encore plus plaisir de la savoir tout bête et perdue... Sans plus aucune fierté.. Juste un trou c'est un trou ! Et puis sur le moment Miyo, la vil qui avait gâché le coup de notre bel étalon était bien la première à devoir être qualifiée de vil et mauvaise, mais ça nous le gardons pour nous ! Bref, une fois les boutons de la chemise de Zeke remit à leur place, elle leva son regard vers le siens, y plongeant ses prunelles bleutés dans son océan azuré. La jeune femme tira une petite moue pleine d'innocence, chose plutôt improbable venant d'elle...

« Ooooh, tu ne vas pas m'en vouloir, je m'ennuyais ! Et par malchance lorsque j'ai pioché dans mon répertoire c'est tombé sur toi ! »


Bouuuh le gros mensonge ! Mais bon on ne peut pas lui reprocher ça non plus... Et puis d'ailleurs que pouvons-nous reprocher à la belle !? Simplement d'être trop canon pour lui en vouloir ! Ben quoi, c'est la beauté qui fait tout dans ce pauvre monde... Prenons comme exemple la gourde brune qui n'avait pas assez de charme pour que Zeke ne reste avec elle... Non non ! Il avait préféré venir au « secours » de Miyo... La vie est bien faite tout de même ! Elle se détacha de lui et alla ramasser son portable avant de déposer le verre vide sur le comptoir de sa cuisine... Elle inclina sa tête de côté en le regardant, un sourire en coin, toujours habillée de son débardeur et de son shorty... D'ailleurs le pauvre niais de voisin était-il toujours comme un con devant sa porte !? La jeune femme haussa les épaules en y repensant avant de retourner son attention vers Zeke.

« Tu veux boire quelque chose Darling !? Ou tu comptes faire le rôle de ma porte d'entrée pendant deux/trois heures !? »


Et oui mon pauvre... Tu n'as pas fini avec elle... Exaspérante, mais si attachante, non !? xP


Dernière édition par Miyo Miura le Jeu 4 Avr - 7:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Zeke Matsuda !

Nombre de messages : 10
Age : 26

MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Mer 3 Avr - 23:16

Oui, elle l'a énervé. Parfois, Zeke se sent stupide à toujours voler à sa rescousse, comme un bon chevalier servant. Et dans 90% des cas, pour se retrouver dans la même situation. Il ne comprenait même pas comment il se faisait avoir à tous les coups. Il soupira une nouvelle fois, et la regarda en coin. Et cette fois, elle semblait jouer avec ses nerfs, un peu plus qu'à son habitude. Elle jouait une comédie affligeante, tant il était arrogant. Son ton l'était plus que d'habitude, à vrai dire. Comme si elle, de son côté, se sentait plus chieuse que jamais. Ce qui eut le don de finir d'énerver Zeke. Il se passa une main sur le front, légèrement en sueur, avant de repositionner sa chemise correctement sur ses épaules. Il se retenait d'en dire, des conneries cette fois. Certes, il préférait Miyo à la brunette typique japonaise, mais c'était pas une raison pour le couper dans un si bon élan. En fait, elle l'aurait appelé normalement, qu'il serait venu après avoir fini son œuvre.

« La prochaine fois, un simple coup de fil suffira. Quand un jour tu seras vraiment dans la merde, j'viendrai pas. Je penserai que tu te fous encore une fois de ma gueule. »

Il avança de deux pas, en s'allumant une cigarette. Aucune envie de s'asseoir, ou de prendre un verre avec elle là tout de suite. En vérité, lui, ça lui avait coupé l'envie de jouer. Il était toujours trop agacé par la plaisanterie douteuse de Miyo. Ce n'était pas la première, mais c'était celle de trop. Il poussa la porte de Miyo du pied, l'ouvrant, puis la fermant, les mains dans les poches, la cigarette se consumant seule sur son bec. Puis il regarda la jeune fille du coin de l’œil. C'est vrai, elle était diablement plus sexy que l'autre, et ce n'était pas peu dire ; l'autre était déjà vraiment bien roulée. Zeke se passa pour une énième fois la main sur le visage. En fait, ce sont ses jolies formes qui l'attirent le plus, et qui le font démolir des portes. Un certain sentiment d'énervement monta en lui.

« Tu sais quoi ? Là, j'en ai même pas envie. Y en avait bien une autre juste avant, elle m'a satisfait. Et te voir en pyjama là... C'pas ce qu'il y a de plus tentant. Tu t'es maquillée au moins aujourd'hui ?  »

Il passa le cadre de la porte, qu'il s'amusa à ouvrir et fermer encore une fois. Il l'avait bien défoncée celle là. Le bois avait craqué en une auréole autour de la trace de l'impact, et le verrou s'était arraché en partant avec les vis sensées le retenir. Il tapa deux fois du plat de la main sur la porte, avant de se mettre à rire.

« Tu m'enverras la note pour les réparations. See ya, darling ~ »

Il insista bien sur le darling. Sur un ton aussi joueur que le sien, aussi arrogant, et surtout en y ajoutant une pointe de sarcasme. Un joli petit foutage de gueule en retour. Là au moins, ils étaient quittes. Elle l'avait empêché de finir plus tôt, il avait défoncé sa porte. Elle l'avait nargué sur le sujet, il lui avait répondu avec le même état d'esprit. Coup pour coup, ça avait toujours été comme ça pour lui. Fallait pas qu'elle se croit toute permise non plus, pensa-t-il. Il commença à marcher dans le couloir, tranquillement, comme si de rien n'était et descendit les marches des escaliers jusqu'au rez-de-chaussée, en sortant ses lunettes de soleil de la poche intérieure de sa veste. Il fit les quelques pas qui le séparaient de sa voiture, garée comme la voiture du pire des connards. Les gens n'aiment ni ceux qui prennent deux places pour se garer sans s'emmerder, et encore moins ceux qui se garaient sur les places « handicapés ». Zeke avait fait bien plus fort sur ce coup là. Garé perpendiculairement aux tracés du parking, sur trois places, dont une réservées aux invalides. Paye ta connard-attitude, mais c'était pour la bonne cause.

Il se posa, tranquille, appuyé contre le capot et en replaçant ses lunettes de soleil sur son nez. Il s'alluma une cigarette, et se mit à patienter un instant. Miyo n'était pas du genre à suivre un mec, comme ça. C'est certain. Cependant, il espérait l'avoir foutue assez en pétard en refusant ses avances et en partant, en se moquant d'elle, qui plus est. Avec un fin rictus au bout des lèvres, il attendit patiemment que sa proie vienne lui régler son compte. Et qu'il lui règle le sien, en passant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Miyo Miura !

Nombre de messages : 11
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Jeu 4 Avr - 7:24

J'aime vous emmerder, savez vous comment !?... ♥♪

Partie 3
Elle l'avait énervé et cette fois-ci, en un temps record on ne pouvait pas dire le contraire. La jeune femme le voyait à son regard en fait. Le même que le siens, d'une arrogance sans égal. Oui elle aurait put l'appeler certes, mais ce serait pour passer après la gourde brune. Elle, elle n'était pas un trou. Elle, elle était celle qui le mettait dans tous ces états à tous les moments de la journée. Ah la vie est belle quand on y pense bien... Derrière son comptoir elle l'observait de ses prunelles bleutés, avec une légère arrogance, et un grand malice. Jouant avant son verre elle lui sourit.

" Un simple coup de fil !? J'ai déjà essayé une fois tu n'étais pas venu ! Il n'y a que lorsque j'ai des emmerdes ou lorsque tu veux tirer ton coup que tu te ramènes ! "

Et à vrai dire c'était vrai à quelques petites exceptions près ou ils avaient bu un coup ensemble et trop bourrés ils s'étaient endormis comme des loque sur le canapé. Elle déambula dans le salon, allant éteindre sa chaine hifi, avant qu'elle ne se regarde de haut en bas. En pyjama !? Il était idiot de dire ça vu qu'il savait bel et bien qu'elle dormait en sous vêtement ou en nuisette la plupart du temps, mais la jeune femme ne releva pas, l'écoutant s'énerver sur sa petite personne tel un bouledogue à qui on aurait retiré son os. Elle s'alluma une cigarette, afin de laisser la fumée grisâtre s'échapper d'entre ses lèvres avant de réprimer un rire. Il voulait la mettre à bout... Chose plutôt facile lorsque l'on connait la belle vu que c'est une boule de nerf ambulante et qu'un rien l'agace. La jeune femme passa sa main dans ses cheveux, se regardant dans le miroir de son meuble comme pour appuyer les dire de Zeke, avant de se mordiller la lèvre inférieure.

" Je n'ai pas besoin de me maquiller, moi pour ressembler à quelque chose, désolée Darling. Pour ça il va falloir que tu rattrapes ta gourdasse brune ! ! "

Elle appuya son regard sur lui. Qu'il joue avec la porte commençait à la saouler sérieusement. De plus qu'elle grinçait, mais pour le moment elle se réservait de le dire jusqu'à qu'il ne la franchisse pour partir. Il voulait se la jouer comme ça !? Miyo avait bel et bien énervé Zeke en deux trois mouvements, mais lui aussi avait fait fort. La jeune femme du se retenir pour lui balancer son verre à la figure, alors à la place de ça elle posa sa cigarette au coin de ses lèvres afin de paraître le plus calme possible. Mais Zeke savait. Il savait comment la mettre en rogne et il avait réussit. Sauf qu'une Miyo en rogne ce n'est pas simple. En fait hors des sarcasmes, elle devient une véritable pute, une saloperie en herbe à qui il ne vaut mieux pas dire de se calmer... Elle claqua sa porte qui bien sur ne se referma pas vu qu'il ne restait plus rien et cela l'agaça au plus haut point.

Retirant son débardeur elle attrapa une chemise blanche qu'elle noua au dessus de son nombril, laissant entrevoir une partie de son ventre, puis elle enfila un jean qui trainait sur le bout de son lit. La jeune femme attrapa ensuite une paire de bottine noire à talon qu'elle se dépêcha de mettre avant de sortir de son appartement. La porte, elle verrait ça plus tard ! Elle n'avait pas entendu la voiture partir, alors le con était toujours là. Loin d'être son genre de courir comme ça après un homme, il l'avait assez mise en rogne pour que cela se produise. Elle dévala les marches du pensionnat avant d'enfin arriver au rez-de-chaussée ou bien entendu il l'attendait, assit sur le capot de sa voiture. Elle secoua la tête d'exaspération en voyant le regard de vainqueur qu'il avait. Et oui il l'attendait le con. Et c'est vers ce con qu'elle s'avança toujours aussi belle, toujours aussi sexy, mais sur les nerfs.

" Ne me regarde pas avec ce sourire de merde ! "

Oui, ce petit rictus qu'il gardait au coin de ses lèvres avait le don de l'énerver encore plus sur le coup, vu qu'il était tout aussi satisfait de sa connerie, qu'elle ne l'était avant qu'il ne lui gâche sa journée en l'envoyant sur les roses. Face à lui elle se retint de lui mettre sa main dans la figure, car il était tout aussi imprévisible qu'elle, et un seul coup de sa part la ferait valser au sol. Et oui la femme est une faible créature. Ce qui est injuste d'ailleurs lorsque l'on se retrouve dans ce genre de situation ou l'envie de meurtre est aussi présente. Mais passons. Elle était face à lui, presque nez à nez grâce à ses talons, son regard dans le siens.

" Tu ne peux t'en prendre qu'à toi pour ce qui est arrivé à l'instant ! Parce que je sais qu'à chaque fois que ça va mal tu viens ! Alors que lorsque je vais bien tu ne ramènes jamais ta gueule ! En fait je viens de me rendre compte que je ne suis qu'un stupide trou comme un autre pour ton petit plaisir et cela quand MÔnsieur n'est pas occupé à en tirer une autre ! "

Elle venait de sortir tout cela avec froideur, sans aucun malice, elle ne jouait plus... Simplement énervée et rien de plus. Elle se recula de lui d'un pas puis de deux en arrière, sans lâcher son regard du siens. Et oui cela la faisait chier d'être comme tout le monde. D'être comme ces stupides gourdasses brunes qui croisait le chemin de ce connard... En fait en y repensant bien elle était la même chose que Zeke mais en femme, même si pour le moment elle se le cachait bien d'y penser. Elle allait tirer son coup elle aussi comme bon lui semblait en se plaisant à manipuler les hommes à sa guise. Dans le même panier mes chéris ! Et pourtant malgré la haine qu'elle avait en ce moment au creux de sa poitrine, elle savait que si elle devait ne plus l'appeler, cela la ferait chier au plus haut point... Qui autre que Zeke l'avait supportée dans tous ses états !? Hors sa mère bien sur... Cherchez bien vous ne trouverez pas ! C'est qu'il est incroyablement masochiste...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Zeke Matsuda !

Nombre de messages : 10
Age : 26

MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Ven 5 Avr - 0:56

Zeke leva la tête en écoutant sagement et avec attention chacun de ses mots. Il garda la tête levée un instant, fixant le ciel derrière ses verres fumés. Il regardait les nuages, tout d'un coup. Ça l'amusait, et ça l'emmerdait en même temps. Elle lui piquait une crise, juste parce qu'il était avec une autre. Ça c'était pas le genre de Miyo. Chacun, jusque là, faisait sa vie de son côté. Ils ne se voyaient que quand ils s'ennuyaient, ou parfois quand ils avaient envie de s'amuser un peu. Les boîtes, les bars, on les y voyait toujours. Soit à la même table, soit avec un compagnon de soirée différent. Et jusqu'à maintenant, ce système fonctionnait. Ils avaient même réussi à dormir une nuit -presque- sans se toucher, l'un sur l'autre dans un canapé, Zeke tenant encore la bouteille de vodka dans la main jusqu'au petit matin.

Miyo était la seule fille qu'il arrivait à supporter. La seule fille qu'il avait rappelée, et qu'il avait fréquenté plus d'une fois. Elle devrait même s'en estimer heureuse. C'est vrai quoi, si avec ça elle se sentait pas déjà spéciale, il ne voyait pas ce qu'il pouvait faire de plus. Bien qu'elle l'emmerde au plus haut point -et cette fois-ci pas en se montrant arrogante avec lui-, avec toutes ses remarques là, il gardait son calme. Se gueuler dessus n'aurait sûrement servi à rien, sinon de perdre définitivement ses bras. En pensant ça, Zeke manqua de se mettre une gifle. A quoi bon, s'il peut lever toutes les nanas qu'il croise, qu'il fasse attention à ne pas en perdre une ?



« Arrête tes conneries. On dirait que t'es jalouse. »

Sur ces mots, il regarda sa montre, jeta sa cigarette et l'écrasa de la pointe du pied, avant d'ouvrir sa portière et de grimper sur le siège du conducteur. Trop d'embrouilles, trop de questions. Ils fallaient qu'ils fassent comme d'habitude. Un coup de fil, on prépare un plan, on sort. Un coup de fil, je viens chez toi, on fait ce qu'on a à faire. C'est beaucoup moins prise de tête comme ça. Il démarra, et baissa sa vitre en avançant vers Miyo. Il se pencha vers l'extérieur, et lui fit un petit mouvement de tête.

« Tu comptes monter, ou rester plantée là ?  S'il faut qu'on passe du temps ensemble, j'aimerais qu'on fasse ça quelque part où on pourrait fermer la porte. »

Il garda les yeux rivés vers Miyo. Son visage était encore plus inexpressif qu'à l'accoutumée quand quelque chose lui pourrit son groove, caché derrière ses larges lunettes noires. Il continua de la fixer, même si ses yeux n'apparaissaient pas derrière les verres noirs. C'était assez pesant, considérant le seul battement du moteur comme bruit de fond. Il avait l'air d'insister, à ce qu'elle monte et le suive. Même s'il n'avait aucune idée de là où il allait l'emmener, il savait au moins qu'avec elle habillée comme ça ils pouvaient aller n'importe où. Mais non.

« On va chez moi. J'suis un peu plus loin dans la résidence. Bouge toi, si tu veux pas que je change d'avis. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Miyo Miura !

Nombre de messages : 11
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Ven 5 Avr - 11:32

J'aime vous emmerder, savez vous comment !?... ♥♪

Partie 4
S'énerver pour rien... Je vous présente Miyo dans toute sa splendeur, la jeune femme fatiguée, frustrée de ne pas avoir pu aller bosser aujourd'hui et qui s'acharne sur le premier venu. Et pourquoi faisait-elle cette crise !? Jalousie !? Non ce n'était pas Miyo, la jalousie elle n'avait jamais connu ça et ce n'était pas aujourd'hui que ça allait commencer. La jeune femme se passa la main dans les cheveux. Elle était allée trop loin et cela encore, n'était pas son genre. Elle soupira. Il avait raison, il fallait qu'elle arrête ses conneries pour aujourd'hui et reprendre son rythme habituel. On se voit quand cela nous chante et lorsque l'on s'emmerde, chez l'un, chez l'autre, ou ici et là. Avec l'un ou sans l'autre. Pourquoi s'énerver sur le seul mec qu'elle rappel, alors que tous les autres n'avaient réussi qu'à avoir des numéros de téléphones inventé par son imagination débordante. Le regardant dans les yeux, même si elle ne les voyait pas elle souffla et secoua la tête, se calmant, descendant en pression.


" Putain qu'est-ce que je peux devenir agaçante quand je veux... Même pour moi.. Je m'étonne... "

Ses paroles était plus pour elle que pour lui, mais elle les avaient sorties à voix haute. Elle l'observa monter dans sa voiture et après qu'il l'aie invitée à monter elle la contourna et alla s'installer du côté passager, balançant sa cigarette au loin et s'attachant vu qu'elle connaissait la conduite de ce bougre qui en un coup de frein aurait vite fait de l'envoyer dans le pare brise. Elle s'enfonça dans le siège et soupira à nouveau. Il fallait qu'elle bouge, qu'elle fasse le vide dans sa tête et sorte de sa folie du jour et de sa crise de "jalousie" !?... Haha ce mot sonnait étrange dans sa tête. La jeune femme tourna son regard azuré vers le siens et reprit ses mots.


" Bon démarres si tu ne veux pas que je ne change d'avis ! "

Elle lui tira la langue en riant doucement. La voilà la vraie Miyo. En fait ce n'était qu'une crise de l'adolescence en retard qui était juste passée par la par simple hasard, pas besoin de s'y attarder de toute manière ce n'était rien. Croisant les jambes et se mettant à l'aise, elle tourna le bouton du son de la radio afin que les basses lui prenne les oreilles. Son regard se ferma l'espace d'un instant...


" Je crois que j'ai besoin de sortir... Ce soir c'est bar de nuit et petite tenue ! "

Elle le regarda dans les yeux, pendant qu'il conduisait. Il n'habitait pas loin de son appartement, mais pour cela il fallait quand même faire le tour de la résidence, avec la circulation qu'il y avait à cette heure ci. Elle chantonnait au rythme du son qui sortait du poste en anglais et se disait qu'un voyage en Amérique de nouveau devrait lui faire du bien. Elle verrait cela demain avec son manager et s'il refusait, elle lui pourrirait la vie jusqu'à ce qu'il dise oui. Et oui Miyo restera Miyo coûte que coûte. Bientôt arrivés, elle releva la tête vers Zeke.

" Tu bouges avec moi ce soir !? Ou tu trouves toujours que je ne suis pas sortable !? "

Elle lui fit un grand sourire à la colgate. Comme une petite fille qui demande quelque chose... Elle était exaspérante, pour sur, mais on ne pouvait pas la détester. Et oui la dernière fois qu'ils étaient sortis tous les deux dans un bar de nuit elle avait presque fini à poil sur la table du bar. Complètement bourrée et euphorique. S'il n'avait pas été là pour la trainer vers la sortie et la coucher, elle avait du mal à imaginer comment cela aurait put finir... Ce soir là elle avait même fait un gros caprice en ne le lâchant pas, pour qu'il dorme avec elle. Chose plutôt improbable, mais réaliste. Il était resté et au réveil, avec le mal de crâne qui suit la cuite, elle l'avait regardé, dans son lit et lui avait demandé ce qu'il foutait là... Et oui encore du Miyo dans tout son art... Encore une fois il s'était énervé ou plutôt agacé et lui avait sorti qu'elle n'était pas sortable... Elle lui souriait toujours avec à la fois malice tout en lui faisant un regard auquel on ne pouvait pas dire non... Sauf peut-être Zeke... Il était le seul à ne pas répondre à tous ses caprices... Ce n'était pas juste, mais c'était comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Zeke Matsuda !

Nombre de messages : 10
Age : 26

MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Dim 21 Avr - 23:33

Le trafic. Le pire ennemi de Zeke. Ces voitures pleines de gens qui roulent trop lentement en vertu du code la route. C'est honorable de leur part, oui, c'est vrai. Mais eux ils n'ont pas plus de 500 chevaux qui ne demandent qu'à rager sur la route. Et encore moins un conducteur féru de vitesse et de sensations fortes. Une cigarette de plus, une main mollement posée sur le volant, il a plus l'air d'empêcher à la voiture de dériver plutôt que de conduire. L'air dépité au visage. Les bouchons, c'est vraiment ce qu'il tient en horreur. Perdre du temps sur la route pour rien, pour une âme de coureur comme la sienne, c'était insupportable. La crise de Miyo, à côté, c'est rien.

Mais il y avait un truc qui lui ferait supporter les embouteillages et les ralentissements sur la route. Miyo. Tout bêtement. Ou tout simplement, ses envies de sortir en tenue légère. Et lui pauvre diable, était plus que fanatique du corps de Miyo quand elle porte ses tenues toujours sexy et provocatrices sans pour autant faire vulgaire. La vulgarité finissait quand même parfois par refaire surface une fois que l'alcool faisait son effet ; mais ça l'amusait toujours plus qu'autre chose. Une fille libérée qui profite de ses bons jours, c'est ça qu'il aimait chez elle. Il eut un petit sourire quand elle lui demanda s'il voulait bien l'accompagner. Comme s'il avait déjà refusé de picoler en sa compagnie !

« Tu oses me demander si j'ai envie de sortir avec toi ce soir ? C'est même pas une question à poser ça, mon ange. »

Il se gara devant chez lui, et coupa le moteur. Il était encore un peu tôt pour sortir, les bars n'étaient pas encore assez pleins, ou prêts à tourner à plein régime. Ce ne serait pas amusant. Après tout, ce n'est qu'à la nuit tombée que les deux jeunes gens commençaient à vivre. Il descendit de la voiture, attendit que Miyo fasse de même avant de verrouiller la voiture, et pénétrer dans son appartement. Il enleva d'office ses lunettes et sa chemise, avant de se diriger dans la salle de bain.

« J'vais prendre une douche et me changer. Fais comme chez toi. Je sais que c'est même pas la peine de te le préciser. »

Elle avait l'habitude de venir. En fait, ils connaissaient leurs appartements respectifs comme les leurs. Zeke passa la porte de la salle de bain, qu'il laissa ouverte sans pudeur. C'est pas comme si ça servait à grand chose d'en avoir en compagnie de la belle blonde. Qui plus est, ils s'étaient déjà vus nus, et ça à de nombreuses reprises, et pour diverses raisons. Il retira ses vêtements, entra dans la douche qu'il ferma plus pour éviter d'inonder la pièce plutôt que de se cacher. Pendant quelques minutes, il resta sous le débit d'eau chaude, en se relaxant. En réalité, il voulait faire partir le parfum de l'autre femme. Il le gênait. Il avait l'impression de garder une trace de sa conquête sur lui, et ça l'exaspérait au plus haut point. Et à moins de ne trouver une autre gonzesse portant l'exact même parfum, il n'avait aucune chance de le sentir à nouveau d'aussi près.

Il sortit de la douche, une serviette nouée à la taille, l'autre lui séchant frénétiquement la chevelure. Il passa devant Miyo avec un petit sourire amusé, provocateur, mais surtout fier de lui. Comme s'il l'invitait à le regarder de haut en bas, à contempler la perfection de son être. Le tout avant de ricaner et de commencer à fouiner dans ses tiroirs.

« T'as déjà une idée du bar que tu veux mettre à sac ce soir ? Ou alors on va en boîte ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Miyo Miura !

Nombre de messages : 11
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Lun 22 Avr - 19:54

J'aime vous emmerder, savez vous comment !?... ♥♪

Partie 5
Il était vrai que lorsqu'elle lui demandait de sortir et de boire jamais il ne lui avait dit non. Mais en vu de la situation pour la faire chier il aurait put le faire, la faisant mariner jusqu'au soir. Mais non, Zeke n'était pas Miyo à tout points près et ne l'avait pas fait, même s'il devait peut-être y avoir pensé. La tête contre la porte, elle fumait son énième clope, lui lançant des sourire taquin et bien emmerdeurs sachant qu'il détestait perdre du temps dans des embouteillages ou en ville et qu'il préférait faire des courses sur les nationales et autres. En y repensant, il faudrait qu'elle le tanne pour qu'il la ramène une fois avec lui.

Une fois arrivés, elle descendit de la voiture et attendit qu'il la verrouille pour le suivre jusque son appartement. Finalement, s'ils avaient été à pied cela aurait été aussi rapide, mais connaissant Zeke il n'aurait pas laissé son bijoux à quatre roues loin de chez lui. Dans l'appartement, elle laissa tomber son « sac à main » sur le canapé. Car n'oublions pas qu'un « sac à main » pour Miyo contient tout le matériel de survie pour une fille, donc qu'il est au final assez gros, et lourd. Elle se laissa tomber sur le canapé, se mettant à l'aise en enlevant ses chaussures à talon et en croisant les jambes en tailleur. La jeune femme attrapa la télécommande de la chaîne hifi et lança la radio dancefloor avant de jeter un regard vers la salle de bain, en ricanant avec malice en le voyant se mettre sous la douche. Suite à cela elle se balada dans l'appartement, allant se chercher à boire, s'adossant au lavabo lorsqu'il sorti de la douche. Elle le regarda de haut en bas et se mordilla la lèvre inférieur en ricanant.

« Huuum j'ai toujours du cul pour avoir avec moi les meilleurs partit du coin ! »

Elle lui tira la langue à ses mots et lui passant devant pour faire descendre malicieusement sa main le long de son torse, jusque sa serviette. Son regard malicieux dans le siens elle la lui retira, le mettant à nu avant de souffler dans son cou.

« Tu sens bien meilleur maintenant. A moi la douche ! »

Elle rit doucement et alla dans la salle de bain se déshabiller avant de revenir nue dans le salon chercher son « sac à main », pour le taquiner encore plus, se déhanchant, bien provocante pour le retour vers la douche. Miyo attrapa ses produits dans son sac et alla se faufiler sous le filet d'eau chaude, la porte de la salle de bain ouverte. Aucun taboo entre eux, le corps de l'un comme de l'autre connu sans aucun problème.

De son gel doux au parfum de confiseries qu'elle adorait elle se lava le corps avant de passer à sa longue chevelure blonde qui exigeait des tonnes de soins, mais aujourd'hui elle se contenta d'un simple shampoing avant de sortir en serviette, ses cheveux dégoulinants dans son dos et entre ses seins cachés par la serviette. Elle alla le rejoindre dans le salon, s'asseyant sur le canapé et fouillant dans son sac pour qu'elle choisisse ses vêtements pour la soirée.

« Et pour répondre à ta question, moi j'irai bien en boite de nuit, après si tu veux aller dans un bar moi ça me va ! »

Elle attrapa un short en jean qui mettrait bien en valeur ses longues jambes en plus de ses talons et un t-shirt bien moulant blanc avec un léger décolleté, avec cela elle mettrait sa veste en cuire. Posant le tout sur le canapé elle chercha plus profond dans son sac des sous-vêtement et sorti de la dentelle d'une couleur violine et noire. Tout en fouillant elle souffla :

« Au pire j'y vais sans rien sous l'short ! »

En râlant ne faisant pas attention au fait que Zeke soit juste à côté, avant d'enfin sortir le shorty assortit du fond de son sac. Elle leva son regard vers le siens avant d'arquer un sourcil, et de sourire avec innocence et malice à la fois.

« Tu as fini de mater mes seins ou tu veux que je retire ma serviette pour que ce soit plus facile pour toi !? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Zeke Matsuda !

Nombre de messages : 10
Age : 26

MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Lun 22 Avr - 23:55

Ne pas toujours répondre aux provocations de Miyo, c'était son habitude. Cependant, il ne fallait pas qu'elle pousse trop loin pour le voir céder. S'il refusait parfois de se laisser tenter, c'était plus pour la taquiner, ou pour jouer, en sachant pertinemment qu'il pourrait satisfaire ses envies un peu plus tard. C'était un parieur, mais il ne prenait jamais de risques inconsidérés la concernant. Sentir son corps contre le sien, taillé à la perfection pour la passion, était un de ses plaisirs favoris de la vie, après sa voiture, et les sorties alcoolisées. Mais ça, il se gardait bien de le lui dire, se laissant paraître comme un homme qui fait tout passer avant les femmes. Alors, il se contenta de la laisser lui piquer sa serviette, sans montrer aucun signe d'excitation si ce n'est que ce petit sourire narquois qu'il adore porter au coin des lèvres. Une fois que Miyo eut les talons tournés, il enfila simplement un boxer, et sortit ses vêtements pour plus tard. Un jean, un t-shirt à manches longues au col en V, et une paire de chaussures de ville. Il posa le tout à plat sur son lit, et alla s'installer dans le canapé, pour y allumer la télévision. Bien que le son soit couvert par la musique de la chaîne hi-fi, il se contentait de regarder bêtement les images. C'était pour l'animation, plus que pour vraiment la regarder.

Miyo repassa, nue, accentuant son déhanché pourtant déjà sensuel de nature. Il la regarda, de haut en bas une fois de plus, avant de siffler pour rendre hommage à cette beauté et ce corps des plus sexy. Il n'en fallait que peu pour attirer l’œil de Zeke, mais il fallait atteindre un certain niveau pour le voir réagir. Et encore plus pour qu'il daigne bien la fréquenter plus de trois jours. Il se mit à rire doucement après qu'elle soit entrée dans la douche, et patienta tranquillement installé dans son canapé. Elle finit par revenir, lui présentant sa tenue pour la soirée, tout en lui parlant. Il l'écoutait que d'une oreille.

« En boîte. Y'aura sûrement plus d'animation. Mets au moins une culotte, j'adore te déshabiller. »

Il s'installa, allongé, la tête sur ses cuisses en ricanant. C'était aussi un de ses plaisirs. Il connaissait chaque courbe de son corps, à force de les retracer du bout des doigts, à le dévorer de caresses lascives, à s'y coller tout contre. Avec un petit rictus et un regard en coin des plus malicieux, il attrapa la serviette à hauteur de ses côtes et la dénoua en tirant dessus pour découvrir le haut de son corps nu.

« C'est si gentiment proposé... »

Il se redressa doucement, vint poser un baiser tendre sur sa chair, avant de commencer à lécher sa peau, délicatement, plus pour la taquiner que pour se montrer entreprenant. Puis, il redressa un peu plus son dos et vient l'embrasser au cou, puis sur les lèvres, avant de la regarder avec un air ardent. Il attrapa ses jambes, et les tira vers lui pour brusquement amener Miyo à s'allonger sur le dos, et commença à glisser le bout de sa langue sur son nombril. Puis, il remonta, avant de coller son corps au sien en glissant son bassin entre ses cuisses, et l'embrassa fougueusement.

« On a encore un peu de temps à tuer avant d'y aller... »

Il l'embrassa encore, avant de lui laisser répondre, en ondulant contre elle, laissant sa virilité grandissante rencontrer son intimité à travers la fine couche de coton de son boxer. Puis d'un coup, il se leva, et partit chercher la bouteille que Miyo avait sorti du bar.

« … du coup, on se prend un petit verre ? »

Il était excité, il le savait, et debout au milieu de la pièce à moitié nu, il ne pouvait pas le cacher. Mais il jouait encore un peu avec elle, la chauffait pour qu'elle vienne d'elle même réclamer son dû. Et il la regarda, toujours avec ce petit sourire narquois comme signature, avant de boire une gorgée directement à la bouteille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Miyo Miura !

Nombre de messages : 11
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Mar 23 Avr - 17:24

J'aime vous emmerder, savez vous comment !?... ♥♪

Partie 6
Les yeux de la belle se levèrent avec exaspération lorsqu'il lui rappela qu'il aimait bien la déshabiller. Elle opta donc pour le shorty en le déposant sur le tas de vêtements près d'elle, alors qu'il posait sa tête sur ses cuisses, les prenant en coussin, devant la télé qui ne servait strictement à rien à cause du son qui résonnait de la chaine hifi derrière. Elle rit doucement.

“Tu adores me déshabiller pour montrer aux autres ta prise !? Que c'est enfantin Darling, tu le sais !”


Elle lui tira la langue, le regardant alors qu'il était allongé sur ses jambes, ses doigts jouant dans la chevelure encore trempée de Zeke. La jeune femme le regarda dénouer le haut de sa serviette qui tomba et glissa sur sa poitrine avant de la laisser complètement à découvert... Il se redressa, le suivant de son regard azuré, le laissant déposer de simple baiser sur sa peau encore humide à cause de la douche... Sa peau sentant le sucré de son gel douche. Un frisson lui parcourut l'échine doucement, alors que les mains de Zeke parcourait le haut de son corps nu de ses mains expertes. Expertes était le mot qu'il fallait... Après tout il était le seul avec qui cela s'était reproduit plus de deux fois... Cela faisait des mois qu'ils se supportaient l'un l'autre, même si supporter Miyo devait être plus dur que pour elle pour le cas de Zeke et ses crises de narcissisme.

La jeune femme lui mordilla la lèvre, se penchant légèrement pour l'embrasser et répondre à son baiser. Ses mains dans son cou, elle descendit caresser la peau de son large dos, descendant doucement avec malice ses doigts contre ses côtes et lorsqu'il la fit basculer brusquement sur le dos elle laissa étouffer un hoquet de surprise entre ses lèvres qui avec fougue entamaient une danse des plus passionnées. Lorsqu'il lui annonça qu'ils avaient du temps à perdre, elle n'eut pas le temps de répliquer qu'il l'embrassait de nouveau. Elle colla sa poitrine contre son torse, sentant son entre-jambe durcir contre son intimité. Lorsqu'elle voulut se retirer pour le taquiner ce fut trop tard... Il la devança en se redressant pour aller chercher la bouteille de vodka qu'elle avait laissée sur le comptoir de la cuisine... Elle fronça les sourcils... Non pas pour avoir été coupée dans son excitation, mais dans sa connerie... Le con ! Il la regardait avec son sourire de vainqueur, son érection naissante se remarquant derrière le tissus de son boxer ce qui la fit rire intérieurement.

La jeune femme se redressa du canapé... Elle, complètement nue, laissant sa serviette sur le fauteuil afin de faire regretter à Zeke de lui piquer ses idées en se baladant ainsi dans l'appartement. Elle s'avança vers lui de sa façon des plus aguicheuses, ses cheveux lui tombant de par et d'autre de sa poitrine, recouvrant une partie de ses seins, ses cheveux légèrement en bataille... Femme fatale et sensuelle... Et oui Zeke te voilà devant l'une des plus belle sirène de l'océan... La jeune femme inclina sa tête de côté, une fois face à lui...

“Dans ce cas partage donc la bouteille avant qu'il ne me reste plus rien !”


Miyo l'a prit des mains de Zeke, pour en avaler une bonne gorgée avant de la poser derrière lui, sur le comptoir qui bloquait Zeke de par derrière, laissant Miyo le coincer par l'avant. La jeune saloperie, passa ses bras autour de son cou, le regard malicieux et à la fois envieux, collant son corps contre le siens et ondulant de son bassin pour taquiner sa virilité grandissante... Elle lui sourit doucement, sa poitrine contre son torse, elle vint souffler dans son cou d'un soupire froid, avant de laisser ses lèvres frôler la peau de son cou pour l'emmerder encore plus. Elle murmura.

“Ta connerie se retourne contre toi Darling... Je sens ton souffle, ta respiration... Haletante...”


Elle glissa sa main contre son torse, et la laissa descendre dangereusement jusque son bas ventre tout en restant contre lui... Elle glissa sa main dans son boxer, allant toucher son sexe du bout de ses doigts.. L'effleurant avec malice... Elle se mordilla la lèvre et souffla au creux de son oreille.

“Huuum... Tu ne te sens pas un peu à l'étroit la dedans mon chou !?”


Miyo recula son visage de son cou, sans oublier de lui mordiller le lobe de son oreille, le regardant dans les yeux avec malice, la saloperie... Elle retira sa main de son boxer et se recula après avoir reprit la bouteille de vodka sur le comptoir pour en boire une nouvelle gorgée... Elle lui tourna le dos en prenant soin de se rendre plus que désirable pour en rajouter à sa frustration... Il ne fallait pas lui piquer ses idées et oui... Mon pauvre Zeke, sur qui es-tu tombé !?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Zeke Matsuda !

Nombre de messages : 10
Age : 26

MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Jeu 25 Avr - 1:44

Quand Miyo décide de vous mettre le grappin dessus, vous êtes aux anges. Mais il n'y a surtout aucun moyen de se refuser à elle. Tout. De son regard à sa démarche, tout est calculé pour vous séduire. Et il n'y a aucun moyen d'y échapper. Bien heureux celui sur qui elle jette son dévolu le temps d'une soirée, voire souvent beaucoup moins. Bien heureux était Zeke de l'avoir pour lui ce soir, comme cela avait été le cas plusieurs fois déjà. Et là où le jeune homme se félicitait, c'est qu'il était lui capable de jouer avec elle, de l'interrompre sur sa lancée, uniquement pour l'agacer. Et elle ne se privait pas d'entrer dans son jeu et de lui répondre de la même manière.

Elle avança vers lui, féline, tentatrice, sulfureuse. Elle lui prit la bouteille des mains, la reposa dans son dos de manière à pouvoir s'appuyer contre lui, se coller contre son corps, qu'il puisse sentir sa chair épouser la sienne. Un délice. Même Zeke, qui pourtant en avait vu des femmes, ne pouvait complètement masquer son attirance pour elle. Surtout quand elle ondulait son corps parfait contre le sien. Surtout quand elle venait le toucher de cette manière, en lui taquinant le cou et l'oreille. Il se mit à rire, tout doucement, elle avait raison. Il ne se cachait pas non plus, il était même décomplexé quant à montrer aux femmes qu'elles lui faisaient de l'effet. Pour lui ça faisait partie du jeu, de montrer son envie, et mine de rien, ça fonctionnait. Comme une preuve de l'attirance que l'on a pour une personne. Elle se recula, toujours joueuse. Ça, il l'avait prédit.

« La matière est assez élastique, juste ce qu'il me faut. »

Son ton était celui d'un homme en situation normale. Comme s'il répondait à une question plus que banale. Il suivit Miyo, pourtant, mais surtout pour lui arracher la bouteille, en boire une gorgée, et la déposer sur le premier meuble à portée de main. Puis il vint se nicher contre son dos, laissant sa virilité se glisser entre ses deux fesses avec douceur, sous le tissu de son boxer. Il l'embrassa dans le cou, puis la nuque, avant de l'enlacer de ses bras à la taille. Il la serra un peu plus contre lui.

« Assez bu pour l'instant. Sinon, on n'atteindra jamais la boîte. »

Suite à ça, il laissa sa main droite remonter doucement à sa poitrine, qu'il commença à caresser. Doucement, d'un sein à l'autre, puis redoubla de baiser sur la peau de son cou et son oreille. L'autre main, plus malicieuse, se fraya un chemin du bout des doigts vers l'intimité de la demoiselle, contre laquelle elle commença à s'agiter.

« Tu peux faire la maligne si tu veux... Mais toi aussi. Tu en meurs d'envie. Je ne suis pas sur que ce soit à cause de la douche que tu sois encore... trempée. »

Une voix douce, grave, comme à son habitude lorsqu'il parlait bas. Quand il murmurait ce genre d'obscénité à l'oreille des demoiselles, quand il se voulait charmeur. Mais c'était naturel chez lui, ce n'était pas un genre qu'il se donnait. C'était cette part de lui qui adorait voir circuler des femmes de tous horizons dans son lit- ou dans son arrière boutique-. Sa main se fit plus présente sur l'intimité de la demoiselle, l'emprise de ses bras se faisait plus solide ; il la caressait et ne lui donnait aucun moyen de s'échapper. Il la sentit frémir, mais qui ne l'aurait pas fait dans une telle position. Il lui fit tourner le visage de profil, glissa sa langue à la commissure de ses lèvres, avant de l'embrasser tendrement. Son bassin lui, commençait à se frotter en douceur à son illustre fessier, comme s'il lui intimait qu'il était prêt, et qu'il ne pouvait plus attendre.

Mais une fois de plus, il se détacha d'elle. Il lui prit la main, et la tira avec lui avec un petit sourire vers le canapé. Il s'y posa, toujours en tirant Miyo, mais sans la faire basculer sur lui. La chaîne hi-fi jouait toujours ses morceaux dancefloor, et Zeke intima à Miyo de danser devant lui en poussant précautionneusement son bassin de droite à gauche entre ses mains. Le tout, en venant embrasser son bas ventre, et son nombril. Dans sa tête, il s'attendait encore à un coup bas de la part de Miyo. C'était une professionnelle de l'emmerdement maximum. C'est pourquoi à ce moment précis, il mettait le paquet pour l'exciter, la faire céder. Lourde tâche, mais dont il était sûr de pouvoir s'acquitter avec quelques efforts bien placés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Miyo Miura !

Nombre de messages : 11
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Jeu 25 Avr - 20:38

J'aime vous emmerder, savez vous comment !?... ♥♪

Partie 7
Ce n'était qu'un jeu si bien connu des deux personnes qui se trouvaient dans le salon de cet appartement... Le jeu de la séduction. Miyo était passée maître et en avait mit plusieurs dans son panier en sortant ces cartes... En jouant de son physique et de son être. En étant elle-même, sans jamais en rajouter... Tout cela c'était elle depuis toujours. Depuis qu'elle avait apprit que grâce à son physique d'une manière ou d'une autre elle pouvait avoir tout ce qu'elle voulait que ce soit de la petite bigaille à des choses beaucoup plus grandes... Le cœur d'un homme, voir celui d'un femme encore plus... Elle sourit à cette pensée discrète, se retirant de Zeke qui ne mit que quelques secondes avant de la rejoindre. Dans son dos. Il lui retira la bouteille des mains, en bu une bonne gorgée et la posa sur le meuble près de la porte de la salle de bain. Un pas de plus et il se retrouvait dans son dos.

Un frisson parcourut le corps de la belle, alors que les baisers de Zeke dans son cou venait la taquiner encore plus... Elle en avait envie... De lui... De ses mains sur sa peau, de son corps contre le siens. Encore plus de pouvoir elle aussi le toucher du bout de ses doigts fins et de s'enivrer de son parfum comme une camée s'attacherait à sa drogue. Mais pas tout de suite... Non. Le jeu n'était pas terminé. Venait-il tout juste de commencer ou durait-il depuis leur première rencontre ? Cette question resta en suspend dans un coin de son esprit car, les mains de Zeke se faisant plus insistante contre elle lui faisait perdre la tête. La jeune femme était prisonnière de ses bras et de ses mains qui l’enivrait au plus au point. Sans oublier sa virilité qui lui montrait qu'il était prêt pour elle... Et surtout sa main descendant doucement vers son intimité... Qui venait la titiller pour la faire craquer... Elle se mordilla la lèvre inférieur, un léger sourire malicieux en coin.

“Tu crois !? Je ne me suis juste pas complètement séchée en sortant de la douche...”


La jeune femme leva son regard vers le siens et lui sourit... Taquine... Provocatrice... Ce n'était pas terminé. Non pas encore... Un dernier round... Elle n'était pas du genre à s'offrir comme ça. Surtout à Zeke... Pourquoi lui !? Parce qu'il était le seul à pouvoir lui tenir tête... A ne pas répondre de ses attaques immédiatement... Et cela l'amusait... Jusqu'à ce qu'il la retienne contre lui... Elle ne pouvait bouger rien de plus que la tête, son corps prit en « otage » par les mains vagabondes de Zeke qui s'aventurait à titiller encore plus son intimité. Elle la sentait... L'excitation monter en flèche et s'il continuait ainsi elle craquerait... Son corps frémissait et frissonnait à ces attaques en traître, alors qu'il venait en rajouter en venant prendre ses lèvres des siennes. Le regard clos elle y répondu, mais pas pour longtemps... Il jouait se encore d'elle...

Miyo le regarda de ses prunelles azurées, debout devant lui... Il s'était assit sur le canapé et faisait onduler les hanches de la belle au rythme de la musique qui défilait de la chaîne-hi fi. Elle se recula de lui, bougeant ses hanches de son propre chef... Une Miyo douce et sensuelle bougeait à présent devant lui... Nue et si belle... Passant ses doigts dans sa douce chevelure blonde, sans pour autant lâcher le regard du séducteur qui se trouvait devant elle... Sauf que dans le cas présent, c'était elle la séductrice... Elle entama un déhanché qui en ferait perdre la tête à plus d'un avant de se rapprocher de Zeke afin de venir en douce tentatrice s'installer à califourchon sur ses jambes. Sa poitrine à hauteur du visage du jeune homme et pourtant inaccessible à la fois... Son corps continuant de onduler au rythme du son contre lui, venant à caresser le siens du bout des doigts... Ses lèvres se faisant pulpeuses contre la peau de son cou... Douce et sensuelle saloperie...

Elle s'amusait et cela se voyait dans son regard... Il avait voulut jouer... Il allait être servit... Miyo se colla un peu plus à lui, le faisant s'allonger sur le canapé, faisant comme si elle en avait eu assez et qu'elle voulait passer à l'acte... La jeune femme attrapa douce, ses lèvres des siennes, les lapant tendrement, les regard clos... Elle colla son corps au siens, venant glisser ses doigts malicieux sur son corps... Faisant descendre sa main contre ses côtes, son ventre, s'arrêtant au niveau de son boxer. Et toujours aussi douce elle le lui retira, venant titiller sa virilité de son intimité envieuse cette fois-ci sans tissus... Ses lèvres se détachèrent des siennes et descendirent embrasser la peau de son cou... Elle y déposa même un suçon plutôt discret, mais quand même là, tout en sachant qu'il détestait ça, mais en ce moment même elle faisait tout pour l'embêter. Un baiser puis un autre, descendant embrasser son torse, son ventre pour enfin arriver face à sa virilité... Elle lui sourit malicieusement... Son regard dans le siens, le titillant de ses doigts fins avant qu'elle ne le prenne en main... Ses lèvres se déposèrent un instant sur son sexe avant de l'embêter d'un coup de langue malicieux. Elle recommença plusieurs fois avant de le prendre entre ses lèvres et de le suçoter avec malice, juste pour l'embêter encore une fois... Lui donner une once de plaisir, sans rien de plus...

La jeune femme finit par prendre son membre en bouche, jouant de petit coup de langue sur le bout et entama de léger va et viens, encore une fois pour le titiller... Lui faire comprendre qu'elle le ferait craquer avant pour enfin se détacher de lui... Un soupire malicieux en coin de lèvre... Une once de plaisir... Pour en laisser plus à sa frustration... Pour se venger de lui avoir piquer son idée... Et surtout pour le jeu... Miyo s'assit sur le canapé, le laissant allongé et attrapa le paquet de cigarette sur la table basse. Elle s'en alluma une et tira une fois dessus avant de lui sourire.

« Tu en veux !? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Zeke Matsuda !

Nombre de messages : 10
Age : 26

MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Mer 22 Mai - 1:08

Zeke retint un grincement de dents. S'il avait pu se contenir quand elle s'amusait de sa bouche contre son membre, ne laissant que quelques soupirs étouffés par la musique percer, il avait gardé son petit air narquois au coin de la face. Ce qui vraiment, manqua de lui faire avouer sa défaite, fut le retrait prématuré de la belle, la voyant s'installer sur le canapé pour fumer. Elle, elle avait l'air de bien se contenir. Mais Zeke le savait, elle n'était pas loin de perdre. Lui non plus. Il ne restait qu'un round, qu'une manche pour décider du vainqueur. A savoir qui tiendrait, ou qui finirait au tapis. Sans un son, il vint poser son corps nu contre celui de Miyo, brûlant, l'embrassa tout doucement en laissant son sexe se presser contre l'intimité de la jeune demoiselle. Il commença à remuer comme prêt à entamer les choses sérieuses, sans pour autant s'adonner à son « passe-temps » favori. Au lieu de ça, il attrapa la cigarette de Miyo dans ses longs doigts fins, et la porta à ses lèvres. Il en tira une bouffée de fumée, qu'il expira sensuellement sur les lèvres de sa douce. Il acheva le coup d'une petit coup de langue sur ses lippes, ravageur, quand il s'agit de séduire. Il l'embrassa doucement, la cigarette toujours dans la main.

D'un petit coup de bassin, il put sentir la chaleur de son être l'entourer, l'embrasser. Il poussa encore un peu, son visage à deux centimètres du sien, son souffle lui caressant ses lèvres sucrées. Puis il s'arrêta net de bouger, haussa le sourcil, et à contre cœur – et dans un effort de comédien renommé – se retira comme si de rien n'était. Avec la cigarette piquée à son amie, il se cala à l'autre bout du canapé, la regardant avec un fin sourire.

« Tu en veux ? »

Se retourner chaque faits et gestes, Zeke et Miyo y étaient habitués. Parfois, quand ils sortaient ensemble, quand l'un draguait l'autre se sentait obligé de faire de même. Et souvent, la situation dérapait vers un concours du plus prolifique des séducteurs. Un esprit de compétition assez étrange, certes, mais qui pouvait être résumé à un « Si tu le fais, je peux le faire aussi. Mais en mieux ». C'est à ça que leur relation pouvait être résumée. À être aussi identiques, il finissaient toujours pas essayer de savoir lequel des deux était meilleur que l'autre, histoire de se prouver à soi même, et surtout à l'autre, que l'égo n'est pas démesuré. Il est juste à la hauteur de l'être. Car si ils n'aimaient une chose plus que tout au monde, ce n'était qu'eux mêmes.

Zeke regarda autour de lui. La table basse en verre, on s'en fout. Ça se nettoie. Il écrasa le mégot de sa cigarette dessus, puis leva un regard victorieux et joueur à Miyo, en lui faisant signe du doigt d'approcher. A moitié allongé que le canapé, il invitait la blonde à venir contre lui, pour jouer encore. Il osait se lancer dans une manche supplémentaire, se sachant proche de la rupture. Mais elle aussi, devait l'être. Et même, il ne la laisserait pas repartir, cette fois. Pas en ayant encore la sensation de son Eden sacré l'enlaçant de sa chaleur. Si cette fois elle n'admettait pas sa défaite, lui le ferait, mais en aucun cas il ne la laisserait s'échapper comme ça.

« Alors, déjà finie ? Peur de continuer ? »

Devant le peu d'entrain de Miyo, Zeke se pencha en avant et attrapa ses mains pour la tirer contre lui, en se recouchant sur le dos. D'un bras autour de ses épaules délicates, il enlaça la demoiselle et la plaqua contre lui. Il commença à l'embrasser tendrement, en caressant sa douce peau. Son autre main, plus malicieuse que la première, effleura son épiderme, suivant sa colonne vertébrale du bout des doigts, avant de s'emparer de ses fesses aux formes arrogantes de splendeur, puis acheva sa course sous sa cuisse, pour la relever contre son bassin. De cette façon, il s'assurait de garder le contrôle sur le corps de la jeune fille, de la bloquer de toute retraite, jusqu'à ce qu'elle se décide que c'était enfin le moment propice pour signer sa reddition. Et dire que la soirée n'avait même pas encore vraiment commencé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Miyo Miura !

Nombre de messages : 11
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Mer 22 Mai - 11:55

J'aime vous emmerder, savez vous comment !?... ♥♪

Partie 8
La partie n'était pas terminée... La soirée venait à peine de commencer et pourtant elle était bien entamée. Miyo était à deux doigts de craquer et Zeke le savait. Tout comme elle savait que lui était à bout aussi... Un jeu bien malicieux pour deux personnes aussi fourbe l'une que l'autre avait commencé et était loin d'être terminé. Pourtant, il ne faudrait qu'une faille dans sa garde et son plaisir pour qu'elle ne craque... Faille que Zeke s'entêtait à venir lui titiller, en venant s'installer sur elle, son membre prêt de son jardin de plaisir... Il lui donnait l'air de craquer et de perdre, mais ce n'était qu'un air... Elle le savait... Ils se connaissaient de trop... La jeune femme plongea son regard dans le siens, se mordillant la lèvre inférieure, pendant qu'il fumait du bout de ses lèvres sa cigarette... Lèvres qu'elle aimerait bien dévorer des siennes, mais si elle le faisait, elle le savait... Oh que oui elle le savait : elle craquerait... Le jeu de la sensualité et de la séduction continuait... Les yeux dans les yeux, sa respiration courte et chaude, elle ne le lâchait pas... Et lorsqu'il donna un léger coup de bassin, laissant son membre aller titiller encore plus son intimité, elle ne put s'empêcher de soupirer d'impatience et de frustration à la fois... Lorsqu'elle voulut attraper ses lèvres si proche des siennes, il recula. Pour en rajouter encore plus à sa frustration... Miyo râla intérieurement et Zeke savait que cela n'allait plus durer... Elle tendit les doigts afin de récupérer sa cigarette, mais il l'écrasa sur la table basse. La seule chose qui pouvait la détendre et la faire patienter plus longtemps venait d'être réduite à néant...

La jeune femme leva son regard frustré et noir vers lui... Victorieux, un sourire provocateur en coin... C'était la dernière manche... Ils n'iraient pas plus loin, et tout deux le savaient, cela allait se jouer maintenant. Miyo s'approcha de lui, mais pas trop près, le laissant se languir de son corps de rêve... Nu... Sur le canapé... Sa poitrine près de son regard, sa nuque découverte alors que ses cheveux lui retombait d'un seul côté du visage... Désirable... Une putain de belle blonde que Zeke n'avait que pour lui... Mais ce con était le seul à pouvoir lui résister et cela rajoutait le grain de sel à la partie... Intérieurement, elle le traitait de tous les noms, allant pour se rapprocher encore plus de lui, sa jambe frôlant la sienne sans « faire exprès »... Douce... Sensuelle dans ses gestes, elle n'eut pas le temps de lui répondre qu'elle était déjà sur lui... Prisonnière de ses bras... Ce n'était pas du jeu ! De la pure tricherie, et pourtant il n'y avait jamais eu de règles...

Son corps contre le siens... Chaud... Tremblant d'envie, elle laissa ses lèvres jouer tendrement contre leurs jumelles alors que son corps réagissait à ses caresses de par des frissons lui parcourant l'échine de plus en plus intensément... La jeune femme laissa remonter une de ses mains contre son visage, approfondissant le baiser, déjà plus que fougueux, alors que la seconde parcourait le corps de l'apollon sans en oublier un centimètre carré... Il l'avait prise au piège... Sa cuisse bloquée contre son bassin, et le bras de Zeke l'enlaçant, elle allait craquer... Miyo arracha ses lèvres des siennes et grogna sur le coup, le regardant dans les yeux, ses cheveux lui retombant de chaque côté du visage, venant titiller celui de Zeke...

« Oh Zeke Matsuda si tu savais oh combien je hais ! »

A ces mots elle l'embrassa avec fougue et sensualité, ses mains prenant son visage, son corps ondulant contre le siens... Elle craquait... Elle n 'en pouvait plus... Ce soir elle serait la perdante s'il le fallait, et pourtant l'envie était si intense chez les deux saloperies que cela les avaient conduit à un tel points de non retour que Miyo ne pouvait plus se retenir... Oh que oui elle le haïssait, lui et ses regards provocateurs... Lui et son sourire narquois au coin des lèvres... Miyo, redressa doucement son bassin, ses lèvres ne lâchant par leurs semblables qu'elle mordait de temps à autre pendant que doucement elle faisait entrer son membre en elle... Se laissant envahir par cette envie, cette chaleur et cette sensation de plaisir pur et simple, la jeune femme entama de doux va et vient... Zeke : 1... Miyo : 0... Pour cette fois et seulement pour ce soir... Même si la soirée n'était pas terminée... Elle se laissa envahir par le plaisir, sensuelle contre lui, le faisant se redresser pendant qu'elle l'embrassait... Le souffle court et chaud...

Assise, ses jambes entourant ses hanches, elle se laissa basculer en arrière... Ce canapé en avait vu plein, mais pas un jeu aussi long sûrement depuis leur rencontre... Aussi borné l'un que l'autre c'était la plus capricieuse qui avait craqué et si Zeke lui retirait son plaisir maintenant en continuant à la faire patienter, elle ne répondrait plus de rien... Miyo, l'enlaça de ses bras, jouant de son bassin avec le siens, tout en laissant ses doigts fins et taquins se balader sur le corps nu de l'apollon... Elle avait chaud, et doucement ses lèvres quittèrent les siennes, à bout de souffle... Venant se déposer dans son cou qu'elle mordilla avant d'y déposer un deuxième suçon, toujours dans le but de le faire chier et pour son plus grand plaisir... Ses ongles dans son dos, y laissaient de légères traces qui auront sûrement disparut le lendemain matin...

Et c'est toujours lorsque le plaisir est à son apothéose qu'il se passe quelque chose pour les déranger... Chose qu'il ne vaut mieux pas faire lorsque l'on fait patienter Miyo aussi longtemps... Pourtant, soupirant d'aise, la jeune femme sursauta lorsqu'elle entendit l'alarme incendie du bâtiment retentir... D'un coup, de l'eau coulait du plafond en jet comme pour éteindre un feu imaginaire... Elle regarda la cigarette bel et bien éteinte et se jura de tuer le petit con qui était en train de s'amuser à jouer avec son briquet au dessus des alarmes... La jeune femme redressa la tête et grimaça...

« Putain si je trouve le con qui vient de tout foirer, je l'égorge.... »


Je vous avais bien dit que déranger Miyo surtout quand elle perd ce n'est pas joyeux... La jeune femme se passa la main sur le visage... Ils étaient trempés... De A à Z, le cuir du canapé glissant sous leur deux corps...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Zeke Matsuda !

Nombre de messages : 10
Age : 26

MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Ven 14 Juin - 1:45

Il l'aimait, comme ça, transie de plaisir. Aveuglée par le désir. Il faut dire, il l'aimait plus particulièrement quand il réussissait à la faire plier dans son petit jeu. Miyo devenait vorace, elle cherchait absolument à faire voler en éclat cette frustration qui la rongeait, de se sentir ainsi chauffée à blanc sans pour autant être assouvie. Ça ne faisait qu'ajouter du piment, de l'envie. D'ailleurs, à ce stade, ce n'était plus une envie, mais un besoin, et son attitude encore plus entreprenante changeait cette simple partie de jambes en l'air en étreinte torride. C'est ça, qu'il aimait.

Ses mains parcouraient le corps entier de Miyo, il lui empoignait les fesses fermement, remontait à ses épaules pour la serrer contre lui, alors que son bassin faisait la vague. Il ne se gênait pas pour souffler, gémir, de l'embrasser. Il ne fit même pas attention au deuxième suçon qu'elle venait de lui faire dans le cou. Là, il était en transe. Miyo, est déjà géniale. Miyo poussée à bout, est sublime. Alors, il accéléra, voulant toujours plus de ce corps plantureux aux courbes parfaites, de ce corps qui s'accorde si bien au sien. Son visage plongea dans sa poitrine, il la sentit tressaillir de sursaut. Et l'alarme vint tout bousiller. Lui qui voulait quelque chose de torride, il avait gagné la douche froide.

Zeke se laissa tomber dans le canapé, effondré, la main sur le visage. S'il jura, grassement, ce n'était pas seulement pour avoir vu sa victoire s'envoler, et encore moins pour son matériel hifi qui était définitivement mort. Mais surtout parce qu'il était coupé dans son élan. L'eau ruisselait sur leurs corps, alors que le canapé lui commençait à en dégorger. Tout, absolument tout était inondé, et l'eau n'arrêtait pas de couler. Le choc de températures lui fit hérisser le poil, lui donnant la chair de poule. Il était brûlant, il faut le dire. Mais, malgré l'eau glacée, il se sentait encore « au chaud ». Soit.

Il passa ses bras autour de la taille de Miyo, et se laisse tomber sur les genoux, avant de s'allonger sur elle, à même le sol, sur la moquette détrempée. Il embrassa la jeune femme, passionnément, brûlant encore de l'intérieur. Puis d'un coup de langue malicieux, il retraça le petit ruisseau d'eau qui dévalait le corps de rêve de son amie, du nombril au cou, en glissant délicatement entre ses deux seins, raffermis par la température en chute libre. Il les caressa de ses mains, les enveloppa dans ses doigts pour leur faire retrouver la chaleur, et revint prendre les lèvres de Miyo avec fureur. S'il avait perdu la télé dans cette affaire, sa motivation était encore là. Puis d'une main, il caressa la cuisse légère, la ramena contre sa hanche, et redonna un coup de bassin, plus sec et accentué cette fois. Il la fit resserrer son étreinte contre lui, s'appuya d'un coude sur le sol, et commença un mouvement faste, mais langoureusement appuyé en elle.

« Tu t'occuperas de l'autre connard après. Là t'en as un entre les cuisses, et il ne compte pas te laisser filer. »


Il était vulgaire, et ce assez souvent avec elle. Miyo savait ce qu'il était vraiment, mais ça ne l'empêchait pas de toujours se montrer poli, courtois, et surtout charmeur. À la seule différence, que lorsqu'il était en colère, exaspéré ou contrarié, il ne se gênait pas pour laisser couler sa vulgarité de sa bouche. Et quant on a affaire à Miyo, on est souvent exaspéré ou contrarié. Mais malgré son manque de retenue, il était toujours franc. Il l'avait, là, nue sur sa moquette trempée, il n'y avait aucune raison qu'il la laisse partir comme ça. Ils avaient déjà commencé leur manège, et ça, pour lui, il n'y avait aucun moyen de faire machine arrière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Miyo Miura !

Nombre de messages : 11
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Ven 14 Juin - 12:28

J'aime vous emmerder, savez vous comment !?... ♥♪

Partie 9

L'approche de l'extase coupée par un soit disant petit con qui joue avec un briquet au dessus d'une alarme incendie, ça en coupe plus d'un, mais pas Miyo et Zeke... Certes elle était sur les nerfs, mais son corps lui se refusait de couper court à leur étreinte. Celui de Zeke aussi d'ailleurs. Elle avait froid et chaud à la fois à cause de cette eau ruisselante sur leurs deux corps bien qu'elle soit protégée ce serait-ce qu'un minimum par celui de Zeke. Et ce con, en profitait pour la faire fondre encore plus en passant sa langue sur son corps avec cette eau ruisselante, ce qui avait pour simple résultat : La faire frémir encore plus... Il ne comptait pas la laisser filer et pour compte elle non plus... De ses prunelles azurées elle parcourait son corps... Et il faut le dire, trempé, dégoulinant, le regard chaud et un léger furieux et frustré, il était d'un putain de sexy. Déjà au sec il était le genre d'homme que toutes femmes rêveraient d'avoir dans son lit, mais là c'était le summum. Je vous laisse imaginer cet homme qui en faisait voir de toutes les couleurs à notre chère Miyo, dégoulinant au dessus d'elle et... Comment dire ? En extase ! Un véritable fantasme à lui tout seul.

Autour d'eux, il fallait bien le dire, mais tout était mort en passant de la cafetière à la chaine-hifi high-tech et pourtant Miyo savait bien que malgré le fait qu'ils n'allaient pas en rester là, Zeke était vert et sa fureur rajoutait du piment à leur affaire. Oh que oui ! Avec plus de sensualité, de fougue et d'envie leur étreinte était devenue plus que torride et ce n'était pas la moquette trempée qu'elle avait sous son corps qui allait les déranger. La jeune femme ne put quand même s'empêcher de rire à sa remarque et le coupa sec à la fin de sa phrase de par ses lèvres plus qu'envieuse il faut le dire, son corps ondulant contre le siens, glissant de par cette humidité et chaud de par l'excitation qui ne l'avait quittée ne serait-ce qu'une minute. Son envie reprit le dessus sur l'incident et ce fut de par des gémissements qu'elle exprimait de nouveau son plaisir... Et oui c'était comme ça avec Mizo et Zeke, changeant, des jours avec et des jours sans, mais je peux vous l'assurer aujourd'hui c'était bien avec...

Douce, charnelle, sensuelle, ses mains parcouraient le corps de son amant sans en démordre. Ses lèvres se faisait envieuse dans son cou alors que ses doigts était malicieux contre sa hanche et sans prévenir elle les fit basculer, se plaçant au dessus de lui en ondulant son bassin avec cette même sensualité torride qui la caractérisait. Ses cheveux, trempés, dégoulinaient sur le visage de Zeke alors que son regard venait embraser le siens. Elle venait à l'embrasser puis à passer sa langue dans son cou mouillé qu'elle ne se privait pas de mordre.

Et la malgré le fait que l'appartement soit déjà bien inondé et que l'eau n'avait de cesse de couler, la porte s'ouvrit à la volée sur un étudiant qui se coupa dans son élan en remarquant les deux amants sur le sol du salon... Il mit du temps à parler et articula quelque chose dans le genre :

« Il faut évacuer ! »

Ces dans ces moments là qu'il ne faut pas déranger Miyo... Encore coupée dans son envie elle attrapa la télécommande, première chose qui lui venait à portée de main et le lui balança dans la figure en hurlant un bon « Dégage de là pauvre con » et si ses vêtements étaient signés Jean-Paul Gaultier, sa délicatesse et sa franchise étaient signé parfaitement Miyo ce qui fit déguerpir immédiatement l'étudiant. Miyo, assise sur Zeke se passa la main dans ses cheveux dégoulinants... Elle regarda Zeke avant de soupirer et de se retirer de lui, assise dos à lui sur la moquette du salon, elle regardait son paquet de cigarette qui lui aussi en avait prit pour son grade et là... On peut le dire... C'est le drame !

« Je crois que je vais commettre un meurtre ! »

Elle avait les yeux grands ouverts et pour l'instant elle avait enfouie son envie incontestée pour Zeke au fin fond d'elle-même et la seule chose qui aurait pu les sauver aurait été une cigarette. Malheureusement inondée... La jeune femme se leva et se laissa tomber sur le canapé lorsqu'une odeur de fumée se fit sentir dans l'appartement... Il venait d'ailleurs certes parce que la porte d'entrée était encore ouverte, mais cela se sentait quand même...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Zeke Matsuda !

Nombre de messages : 10
Age : 26

MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Mar 18 Juin - 0:11

Il faut évacuer.

Le dos de Zeke fut parcouru d'un frisson glacial. Un truc... terrible. Il venait de se rendre compte qu'il avait foutu Miyo et lui dans la merde. Surtout, il avait foutu Miyo dans la merde. Et tout ça pour pouvoir finir de tirer son coup. Ce n'est pas le genre à s'inquiéter de la santé des autres, mais juste, Miyo. Il se hissa sur ses paumes de mains, et lança un regard meurtrier au gamin. Là, il fallait que quelqu'un morfle pour avoir foutu cette merde pas possible et... Et Miyo s'en était chargé. Il venait de se prendre une télécommande dans la figure. Le bruit résonna malgré le bruit des alarmes et de l'arrosage automatique. La demoiselle se leva de Zeke, avant de venir s'asseoir dos à lui. Lentement, le jeune homme laissa sa tête se poser sur son épaule en soupirant, laissant les gouttes d'eau lui frapper le visage comme s'il regardait le pommeau de sa douche droit dans les yeux.


Miyo finit par s'affaler dans le canapé. Comme quoi, c'était vraiment mort cette fois. En grognant, Zeke se leva, avant de remarquer la légère odeur de fumée qui commençait à envahir l'appartement. En trombe, il ramassa quelques vêtements par ci par là. Il envoya une de ses chemises et une culotte à Miyo, repassa un jean sur son cul-nu.

« Fais vite. Faut qu'on dégage. »

Le temps de s'habiller, Zeke prit la main de Miyo avant de se ruer dehors, en attrapant ses clés sur le petit buffet à l'entrée de la maison, et commença à traîner Miyo derrière lui, le pas pressé vers l'escalier. Tout en fourrant les clés dans son pantalon. Trop tard, de la fumée en remontait dans une colonne noire et opaque. Il posa la main sur la tête de Miyo, et la fit se baisser, pour continuer leur route vers un autre escalier. Peut-être auraient-ils plus de chance cette fois.

« Putain mais quel est le petit fils de p*te qui a foutu un incendie pareil !! L'arrosage ne sert à rien ! »

Courbé, Zeke cherchait sa route avec Miyo, prenant soin de ne pas respirer la fumée nocive. Il arriva à la deuxième cage d'escaliers, mais le constat était le même. De la fumée en remontait. Ils étaient un peu piégés, en fait. L'étage du dessous devait être complètement foutu, noyé sous les flammes. Et eux, noyé sous la flotte. Zeke pesta. C'était sa faute, si Miyo était en danger, il aurait du sortir plus tôt avec elle. Mais non, la libido avait parlé, et en tout mâle qui se respecte, on n'en perd pas miette. Il regarda Miyo. Son souffle était lourd, a genoux au sol avec Miyo, et il la prit dans ses bras. Il fallait qu'il les sorte de là. Mais. Comme un con. Il se retourna, et commença à scruter le couloir de long en large.

« Bouge pas de là, reste par terre et ça ira ! Je reviens ! »

Et il partit en courant. Du moins, en courant accroupi. Il souleva quelque chose dans la fumée, et revient près de Miyo avec... un extincteur. Pour un bâtiment public, ne pas avoir d'extincteur était assez lourd de conséquences. Et il s'en était souvenu parce que la sécurité incendie l'avait bien emmerdé à ce sujet quand il a monté sa concession. Il dégoupilla l'engin, et le déclencha pour l'essayer. Bien, tout semblait aller.

« Reste bien derrière moi ! Me lâche pas ! »

Il embrassa Miyo -ce n'était pas le moment, mais bon dieu il ne pouvait pas s'en priver, ni se retenir-, et commença à descendre en arrosant les flammes de la mousse blanche pulvérisée. Juste le temps de passer l'étage en flammes, et il avait l'impression de cramer comme dans un four. C'était effrayant. L'extincteur lâche tout juste quand ils franchirent la dernière marche qui les séparait du feu. Et il sortirent, derniers, mais en bonne santé. À peine quelques traces de suie sur les vêtements. Zeke attrapa la main de Miyo, et alla se planter avec elle dans le parking, assez loin de l'immeuble pour le regarder cramer. Les pompiers étaient déjà là, mais c'était surtout des étudiants et résidents en tous genres qui formaient une petite foule.

Quelques minutes passèrent pendant qu'ils regardaient le tout brûler. Même si l'étage de Zeke n'avait pas pris feu, lui, c'était inconcevable qu'il retourne vivre dans l'appartement pour le moment. Même après que l'incendie soit éteint, il resterait encore pas mal de choses à refaire avant que l'immeuble soit de nouveau habitable. Soupirant, dépité, Zeke regarda le tout d'un air dégoûté. Et la foule, pour savoir si il y en avait qui étaient dans le même état que lui. Puis il remarqua le petit malin qui les avait surpris, plus tôt, rouge tomate en train de mater Miyo. Il faut dire, la chemise était devenue transparente avec l'eau, et on voyait bien la couleur assez vive de son sous-vêtement en dessous. Sans parler du fait qu'elle accompagnait les courbes de la belle. Il regarda le gamin, amusé, avant de passer sa main sur la nuque de Miyo, pour l'attirer contre lui. Il l'embrassa, en venant lui caresser les fesses tout doucement. Le tout en narguant bien le môme qui n'sait presque plus regarder. Au moins, ça, ça le ferait sourire aujourd'hui.

« J'ai besoin d'un peu de réconfort ma puce. Et de me sécher aussi. »

Zeke se secoua les cheveux, et prit sa clé de voiture. Elle ne marchait plus, d'ailleurs. Heureusement, il y a encore moyen de l'ouvrir en la tournant juste dans la serrure. Tant mieux. La porte s'ouvrit, et il se laissa tomber sur le fauteuil conducteur. Il fouilla la boîte à gants en se penchant, et siffla à l'attention de Miyo. Un paquet de clopes. Il s'en alluma une et tira longuement dessus.


« Tirons-nous, j'en ai ma claque. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Miyo Miura !

Nombre de messages : 11
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx] Mar 18 Juin - 13:12

J'aime vous emmerder, savez vous comment !?... ♥♪

Partie 10

Pourquoi faut-il toujours quelque chose pour tout foirer ? Miyo était comme ça, une boule de poisse sauf qu'il ne lui arrivait presque, jamais rien. A vrai dire là elle boudait... Oui c'était très puéril de sa part, mais bon on ne pouvait la blâmer avec sa bouille de boudeuse. Si adorable, mais elle n'eut pas le temps de le faire trop longtemps que Zeke lui disait qu'il fallait qu'ils décollent assez vite car, l'odeur de fumée devenait plus qu’oppressante dans l'appartement. Le bruit des alarmes autour d'eux devenait insupportable et à cela on rajoutait le fait qu'il pleuvait toujours dans l'appartement. La jeune femme enfila une des chemises à Zeke et son shorty rouge avant de le suivre, ou plutôt de se faire traîner hors de l'appartement. Elle eut juste le temps d'attraper ses escarpins qu'ils étaient déjà dehors. Hors de l'appartement, la respiration était pratiquement impossible... L'air était pollué de par la fumée qui grimpait dans la cage d'escalier, et c'est dans ces moment là que l'on regrette de fumer... La jeune femme toussait et se penchait, forcée par le pas de Zeke et par sa main au dessus de son crâne pour qu'elle le suive tête baissée... Elle avait porté à son visage la chemise du jeune homme afin de ne pas respirer les flux toxiques.


La jeune femme regardait paniquée autour d'elle... S'ils descendaient ils seraient subjugués par les flammes et s'ils restaient ils mourraient intoxiqués... Zeke paraissait tout aussi en panique qu'elle, et c'est pour dire , il la prit dans ses bras avant de disparaître... Miyo le regarda avec de grand yeux, articulant un “Ne me laisse pas !” entre deux toux, accroupie au sol et seule... Mais elle n'eut pas le temps de paniquer qu'il était déjà de retour avec un extincteur ... Elle lui sourit, rassurée de le voir revenir et lui... Il l'embrassa ? Avez-vous déjà vu un Zeke aussi paniqué ? Miyo n'eut pas le temps de parler qu'il la traînait à nouveau, en vaillant chevalier contre les flammes avec son extincteur... Et oui à dire cela, ça donne un petit côté comique certes, mais il ne fallait tout de même pas oublier le côté effrayant de la chose... La jeune femme voyait de ses prunelles paniquées les flammes dansant autour d'elle, malicieuse et pourtant si dangereuse... Un peu comme elle peut-être.... Sauf que contrairement au feu, elle avait ce côté doux et adorable des fois...


Le temps dans les couloirs chaud paraissait interminable et pourtant, lorsqu'elle vit la lumière elle ne put que sourire.... La lumière de la sortie... l'air respirable... Ils étaient enfin dehors et apparemment les derniers. Les pompiers venaient d'arriver et s'élançaient déjà avec leur tuyaux contre les flammes, tous parés tels des commandants partant en guerre... Miyo ne disait rien... Elle avait ses doigts liés à ceux de Zeke et son regard brûlait avec les flammes... La foule commençait à naître autour d'eux et ce n'était pas comme si elle ne portait qu'une chemise lui arrivant en dessous les fesses et qu'un shorty... Trempée, la chemise lui collait à la poitrine, nue, parce que Zeke ne lui avait pas laissé le temps de se rhabiller complètement... Dans ses mains elle avait gardé ses escarpins et lorsqu'elle tourna son regard vers le siens pour lui parler, il la prit par surprise, l'embrassant tendrement, rapprochant son corps du siens... Jamais elle n'avait été aussi fébrile et sans réponse, qu'elle le regardait avec de grands yeux étonnés, ses bras allant par réflexes enlacer sa nuque... Et lorsqu'il coupa court à l'étreinte ce fut ses mots qui la déstabilisèrent... La jeune femme se mordilla la lèvre et attendit qu'ils soient installés dans sa voiture pour parler...

« Ma puce ? Les flammes auraient-elles grillés tes neurones ? »


La jeune femme regarda le paquet de cigarette qu'il lui tendait et en prit une la posant à ses lèvres tel une bénédiction venant du ciel... Dès qu'elle tira dessus elle sentit son corps de détendre, ses muscles la lâcher. La jeune femme ferma son regard l'espace d'un instant avant de le rouvrir et de chercher celui de Zeke... Elle lui sourit, inclinant sa tête de côté, tout en se rapprochant de lui... Elle lui attrapa son menton afin d'attraper par la suite ses lèvres des siennes avant de souffler, douce...


« Tu auras qu'à venir chez moi le temps que ton appartement soit de nouveau habitable ! »


Miyo se passa la main dans ses cheveux, se replaçant bien sur son siège... D'ailleurs elle serait bien passée prendre des vêtements chez elle... Pas que la chemise de Zeke soit désagréable, mais être trempé n'était pas son délire du moment, surtout après l'heure infernale qu'ils venaient de passer.
Revenir en haut Aller en bas
I'm Contenu sponsorisé !


MessageSujet: Re: {/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx]

Revenir en haut Aller en bas

{/!\}J'aime vous emmerder, savez-vous comment !?... ♥♪[xXx]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Savez-vous ce qu'est un homme DVD ?
» "J'aime beaucoup ce que vous faites"
» vous allez devoir vous passer de moi quelques temps :p
» Aimez- vous les frites ? Vous en privez-vous ?
» Quel sport faite vous?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Yokosami :: Chambres des habitants :: Chambre 1-
Sauter vers: