AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Pensionnat RPG Jeux de rôle [ NC-16]

Partagez|

Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
I'm Alexandra Swan !

Nombre de messages : 71
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: 100% célibataire
Relationship:
MessageSujet: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥ Dim 30 Sep - 9:46


Dossier d'inscription à Yokosami



Alexandra Swan.
CARTE D'IDENTITÉ

NOM DU PERSONNAGE :
Alexandra Swan
ÂGE / DATE DE NAISSANCE : Un soir de Novembre, le sept. Elle a dix sept ans.
SEXE : ¨Êtes vous myope ? Une fille, évidement.
SPORT : L'escrime, le patinage, l'équitation. Mais également le basketball et le tire à l'arc.
ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle
GROUPE SANGUIN : AB.
PROFESSION : [ A ne pas compléter si vous êtes étudiants ]
RAISON DE SA PRÉSENCE A LA PENSION : C'est le seul endroit où elle ne voit pas l'horrible face de sa tante.

PHYSIONOMIE

« Dans cette foule immense d'adolescents, il faut savoir sortir du lot. »

Pourquoi tout le monde se retourne lorsqu'elle circule dans la rue ? Ce n'est pas à cause d'une quelconque beauté ou laideur de cette jeune fille, ni parce que c'est quelqu'un de connu. Mais plutôt pour son look diablement sexy et excentrique, qui lui colle à la peau. Il s'agit d'un mélange de couleur, de forme, et d'envie, mais aussi de style et de folie.
Les cheveux d'Alexandra ont une teinte bien particulière, qui normalement est réservées aux personnes âgées : le blanc, une couleur qui ne la vieillit pas le moins du monde. Ses mèches folles, la plupart du temps coiffées au simple passage de sa main pâle dans ses cheveux, lui donnent un petit coté rebelle et sexy à souhait. Elle ne couperait cette œuvre sous aucun pretexte, et en prend fortement soin, appliquant chaque soir des produits capillaires. Son teint est très pâle, elle l'a hérité de sa mère, ses joues sans couleurs, malheureusement. Sa bouche est toujours assez maquillée avec un gloss framboise, sa couleur préférée. Quant à ses yeux... Parlons en de ses yeux. C'est ce qu'elle préfère chez elle. Elle utilise des lentilles, qu'elle porte chaque jour, même si elle n'a aucun problème de vue. Celles ci ont la même couleur que ses lèvres. Ses yeux sont en forme d'amande, elle les plisse d'une manière totalement craquante lorsqu'elle sourit. Des centaines de garçons se seraient volontiers perdue dans son regard déstabilisant, mais elle n'offre cette opportunité qu'a certains. Elle n'applique rien sur ses paupières, ni sur ses joues, il faut savoir resté "propre" et "naturelle" selon elle.
Les vêtements ne sont pas un problème pour elle. Avec sa taille 36 pour laquelle elle a dut luté contre les bonbons sans cœur qui la tentaient, les pâtisseries que sa tante ramenait, les délicieux plats du cuisinier qui répandaient leur odeur délicieuse , elle peut se permettre de porter n'importe quoi. Ravie, elle marie avec soin toutes les couleurs de l'arc en ciel, changeant de couleur de lentilles, comme de chemise. Elle a une tonne de vêtements, qu'elle a dut emmené en cinq valises pour venir ici. Sans parler des produits capillaires, de ses affaires d'escrime, de sport, de ses affaires de toilettes, de ses chaussures...
La plupart du temps dressée sur des talons hauts, elle marche avec élégance et soin, ayant arrêté de vaciller depuis bien longtemps, et adorant la sensation exquise de féminité que lui accorde ses chaussures.

CARACTÈRE

« Si j'étais un petit ange, ça ferai bien longtemps que j'aurais brulé mes ailes ! »

Préférant de loin le surnom Alex' à son prénom complet, la jeune fille n'a pas sa langue dans sa poche. Elle est franche, réaliste, elle ne s'attarde pas sur des mots doux, quand elle parle, c'est toujours assez cassant, même envers ses amis. Il faudra l'accepter ainsi, elle n'est jamais très douce, elle a d'ailleurs perdu beaucoup de gens à cause de cela.
C'est également une grande tête en l'air. Elle oublie presque toujours ses affaires de classe, malgré tout ses efforts pour que son sac de cours soit complet. Elle a deux bras gauches, fait toujours tombé quelque chose, et à force à appris à ne pas s'excuser en rougissant. Elle manie cependant parfaitement les armes, et l'escrime est une passion qu'elle pratique le plus souvent possible. Là, ses bras maladroits lui portent chance.
L'expression "têtu comme une mule" n'a jamais autant caractérisé une jeune fille. Quand elle a une idée, elle la suit jusqu'au bout, même si elle sait qu'elle est fausse et qu'elle va se planté. Elle contredit souvent ses professeurs, et peste entre ses dents lorsqu'ils s'énervent. Mais Alex' n'est pas du genre à être impressionnée. Elle se contente de lever les yeux au ciel, et de continuer de chahuter. D'ailleurs, la jeune fille emploie des mots grossiers dans presque toutes ses phrases, qu'elles soient positives ou négatives, insultantes ou non.
Le destin lui avait pourtant donné un petit physique d'angelot, elle a décidée de brûler ses ailes. Elle n'écoute jamais les autres, fait toujours ce dont elle a envie, fume comme un pompier, a déjà tout vu, tout testé. Elle connait ses limites, si amples soit-elles.

Un petit conseil, ne la sous estimez pas. Ni en sport, et encore moins dans la vraie vie. Elle a trop souvent été sous-estimée face à son petit coté angelot. Croyiez moi que les gens le regrettent. Elle déteste ce genre de personne, et sait se défendre avec une facilité étonnante. [La plupart du temps ça fini en grognements...]
Ne la prenez pas non plus pour une petite rebelle qui crache sur tout le monde. La jeune fille sait se tenir. Elle peut vraiment être très mignonne quand elle le veut, et très respectueuse. Mais... Seulement quand elle le souhaite...

HISTOIRE

« Je ne te demande pas de croire en moi, ni en mes idées de folle, mais juste de sourire, lorsque je te parle. »

Tout commença un soir de Novembre.
Agathe Swan resserra son poing autour du volant de sa voiture, une petite Fiat noire, garée au beau milieu d'une forêt totalement inconnue et sombre. Elle serra les dents. Son front était couvert de sueur, et ses joues de larmes qui les usaient. Elle se mit à nouveau à pleurer. Elle avait mal, si mal. Et ce qui lui faisait le plus mal, c'est qu'elle était seule dans cette douleur, seule à souffrir dans sa petite auto. Son portable n'avait plus de batterie, mais peu l'importais. Qui aurait-elle appelé d'ailleurs ? Personne ne lui aurait répondue.

« Tout vas bien... » Souffla-t-elle d'un ton douloureux.

Elle repensa à James, son mari, qui l'avait lâchement abandonné. Cet homme qui lui avait fait connaître l'amour à sens unique, celui qui nous brise le cœur, mais qu'on ne veut surtout pas perdre. Celui qui à coup sûr, nous fera verser des larmes.
Elle fixa son alliance dorée à son doigt, et le revit encore prononcé le "oui" qui l'avait tant émue. Elle le revit lors de la lune de miel, l'embrasser tendrement et murmuré des tonne de "Je t'aime" alors qu'il la fécondait. Elle s'était totalement laissée aveuglée par l'amour qu'elle lui portait, et désormais, elle s'en mordais les doigts.

D'un coup, un déchirement se fit en elle, elle écarquilla les yeux et rejeta la tête en arrière, ses doigts craquaient sur le volant. Elle poussa un cri sous la douleur, se sentant défaillir, elle voulu fermer les yeux...
Mais un petit cri se mêla au sien. Un son aigu, aussi fragile que du cristal. Agathe pris les forces qui lui restait et baissa les yeux vers ses jambes écartées. Elle souleva le bébé sans savoir d'où lui venait cette force, et examina sa petite fille, couverte de sang. Le nouveau né agitait ses bras et poussais des cris strident sous ses poumons qui se déployaient. Sa mère se rendit compte qu'il s'agissait d'une petite fille.
Un triste sourire apparut sur ses lèvres, elle serra sa fille contre elle, en pleurant silencieusement. Le bébé s'arrêta de pleurer, comme si il eut compris, et sa peau se hérissa de millier de petites boules à cause de la chaire de poule.

« Ma fille... Alexandra... » Fit Agathe.

Et tandis qu'elle prononçais cela, elle fermais doucement les yeux, passant dans un autre rêve, qu'elle espérait plus agréable.

-------

« Alexandra ! Qu'est-ce que c'est que cet horreur ?! Ou est ton uniforme ?! »

Ma tante me regardait avec de grands yeux couvert de rides. Elle s'était levée sur ses jambes moulées dans des collants strictes, la bouche grande ouvertes et les bras croisés. Sa mine à la fois choquée et sévère ne prévenait rien de bon pour moi. Je levais un sourcil, comme étonnée, même si je savais très bien la raison de cette surprise. Je portais mes doigts aux ongles roses sur ma taille fine, et m'appuyais sur ma jambe gauche. Emmanuelle replaça sa monture sur son nez en un soupire las, et contourna son bureau en marbre pour s'approcher de moi. Je reculais, de peur de recevoir une gifle qui non seulement provoquerai une petite douleur, mais également effacerait mon fond de teint pâle parfaitement appliqué.

« Alexandra, réponds quand je te...»

Je la coupais, comme toujours, ne supportant pas d'entendre le dissonant prénom que l'on m'avait assigné.

« Alex. Tout le monde m'appelle Alex. »

Elle leva les yeux au ciel, comme toujours lorsque je la rectifiais. Ma tante n'avais jamais aimé mon caractère. Tête de mule, n'en faisait qu'a sa tête, ne pleurant jamais, un peu..."Folle". Non, en fait, je crois qu'elle ne m'a jamais aimé tout court. Mais c'est ainsi. Ça a été fait comme cela.
Ma mère a été retrouvé il y a dix sept ans, dans sa voiture personnelle, au beau milieu d'une forêt que je visite souvent. Ses yeux étaient encore ouverts, et ses joues toujours humides lorsqu'on la sortit de l'auto. Ses jambes étaient couvertes de sang, et son portable allumé cherchait en vain du réseau. C'était un promeneur, avec son chien, qui passait pas là qui a découvert cette scène. Il a appelé la police. Mais le plus étonnant, c'est qu'Agathe Swan n'était pas seule ce jour là. Elle tenait entre ses mains, une petite filles au joues bien pâle, qui grelottait et poussais des petits cris presque inaudible face à la fatigue. Ce nouveau né aurait dut mourir. Face au froid, à la faim, à la vulnérabilité d'un enfant venant de naître. Sa mère est morte à cause de l'accouchement, mais je préfère dire qu'elle est mort de tristesse, ce serait pour moi plus réaliste. Son corps a été emmené dans un laboratoire pour l'examiner, alors qu'on emmenait la petite fille à l’hôpital, pour qu'elle y soit soignée.
Evidemment, cette petite fille, c'était moi, et toute cette histoire, m'a été racontée par les policiers lorsque j'avais sept ans. Cela peut paraître un peu jeune pour connaitre une vérité aussi morbide, mais cela m'a fortifié, et m'a appris à quel point j'étais différente.

« J'ai jeté mon uniforme, je le trouvais trop laid.» Continuais-je. « Et je ne vois pas pourquoi tu t'énerve. »

Elle fit de grands yeux et je vis clairement ses dents se serrer. Elle leva la main et mes poils se hérissèrent. Son regard plein de rage ne me faisait cependant ni chaud ni froid. Mais pourquoi s’entêtait-elle à me frapper ? Elle savait très bien que ça ne changerai rien.

« Tu es comme ta mère, bête, ailleurs et folle, tu finira comme elle ! »

Pour une riche aristocrate comme ma tante, le fait que je m'habille d'une façon assez "extravertie" la rendait folle. Mais les tailleurs sans tâches, les robes sobres, les chignons relevés, ce n'était pas mon truc. Il me fallait un peu de folie pour me sentir moi même. Il me fallait du rose pour égayer le monde trop gris autour de moi. Ce n'était pas nouveau, et ça ne changera jamais.
Elle stoppa son geste, prit une inspiration qui fit se relever ses épaules et passa une main sur sa nuque. Moi, je continuais de la regarder, sans un mot de plus, jamais bavarde avec elle.

« Très bien. Parfais. Fais comme tu le veux. Mais n'oublie pas Alexandra, que c'est moi qui t'ai sortis de ton calvaire. Si je n'avais pas été là, tu serais encore dans ton orphelinat. La police serait encore en train d'essayer de retrouver de la famille à toi, au même ton propre père, qui a été bien chanceux de se sauver avant que tu vienne au monde ! A ton aise. Mais n'oublie pas, c'est tout. »

Ces paroles me firent mal. Très mal. C'était la vérité que jamais je n'avais voulu m'avouer. Je sentis les larmes me picoter les yeux, mais ne pleurais pas. Mes poings se serrèrent, mes incisives se mirent à mordre si fort mes lèvres qu'il en resterai une trace. Je relevais le menton, plus forte que tout cela et passais une main dans ma nouvelle teinture. Ma tante n'ajouta rien d'autre, apparemment fière d'avoir été si dure, et moi je me contentais de m'incliner et de marcher lentement vers la porte.
Ma main rencontra la poignée glacée, je la serrait fort, m'arrêtais une seconde et lâchais entre mes dents.

« J'vous déteste tous. »

La porte cliqueta, avant de s'ouvrir, et je disparus dans l'immense maison, sans qu'Emmanuelle essaye de me retenir.

------------------

« Mademoiselle Alex', je vous en prie, ne soyez pas ridicule ! » Se plaignit Penny, de sa toute petite voix aiguë.

Il était rare qu'elle ne soit pas d'accord avec moi. A mon service depuis mon arrivée, Penny n'avait jamais essayé de me contredire, ou de m'interdire les choses. Elle se contentais d’approuver mes choix, de passer du temps avec moi et de rire à mes blagues. De son petit tablier oranger que j'avais choisi pour elle, elle se secouait de partout et je vis son chignon menacé de se détacher. Je soupirai, mais continuais d'empiler mes tonnes de vêtements dans les différentes valises, ignorant ces plaintes.

« Mademoiselle ! Ecoutez moi au moins... »

Je levais les yeux vers elle, et passais ma main dans mes cheveux. Ça me faisais du mal de la voir ainsi, et encore plus de m'apprêter à la quitter. Avec ses cours à domiciles, je n'avais que très peu d'amis, et elle, je la connaissais depuis presque toujours. Elle avait toujours été là lorsque j'étais triste ou lorsque je doutais, jamais elle ne me critiquais ou me jugeais. Oui, je tenais énormément à elle, et à sa petite voix stridente.

« Ne t'inquiète pas, je t'enverrai des lettres, je te le promets. Et puis, il fallait bien que ça arrive un jour, je ne pouvais pas resté éternellement dans cette maison. Dans un an, tante Emmanuelle m'aurait forcé à partir, je préfère lui couper l'herbe sous le pied. »

Elle lâcha un petit grognement de chaton qu'elle espérait grave, mais qui malheureusement ne l'était pas. Puis elle mit ses poids sur ses hanches. Ma servante sembla réfléchir. Que devait-elle penser ? J'espérais qu'elle serai compréhensive, c'était également très dur pour moi, mais je ne supportais plus de vivre ici. Depuis que je suis arrivé, je ne rêve que de repartir. Maintenant que j'en ai l'opportunité, je le fais sans hésiter. L'hésitation nous rend faible.
Ma main tâta ma poche droite, puis la gauche dans laquelle elle s'enfonça pour en extraire un paquet de cigarette. J'en sortis délicatement une et la portais à mes lèvres. Mon regard explora la pièce à la recherche de mon briquet, j'ouvris la bouche pour demander à Penny si elle ne l'avait pas vu, mais elle me devança.

« Tenez. » Dit-elle en me le tendant. « Votre tante est-elle au courant ? »

Je pris l'instrument, et l’actionnait. Une flamme brune en sortit, je m'en servais pour allumer ma clope. J'inspirai un peu de fumée dans mes poumons déjà noirs, et la relâchais après. Penny ne dit rien, attrapant une pile de mes robes et les rangeant dans la valise. J'en fus fortement soulagée, et lui souris doucement.

« Oui, je lui en est parlé ce matin. C'était presque si elle se retenait de ne pas sauter de joie.... Mais ne t'inquiètes pas, je suis tout de même heureuse de partir, ce n'est pas comme si j'allais en prison. Je vais être bien là bas. C'est un très bon pensionnat, et je me ferai peut être des amis... »

Le mot sonnait bizarrement faux dans ma gorge. Je soupirai pour la énième fois. Des amis hein ? Nous verrons bien, même si j'en doute. Il faudra se montrer...Social ? Ça, c'est quelque chose dont je n'ai pas l'habitude.
A mon plus grand étonnement, elle n'ajouta rien, ne me contredit même pas, elle se contenta de finir ma valise en souriant, et en me priant de lui envoyer des tonnes de lettres. Tout cela me calma un peu, même si le stress montait en moi comme le mercure du thermomètre. Bientôt,, je serais dans ce fameux internat, bientôt, la folle arrivera dans ce lieu inconnu....♦

HORS JEU

AVATAR CHOISIT : A voir plus haut.
VOTRE PSEUDO : Alexandra Swan.
VOTRE ÂGE : 378 ans.
CODE DU RÈGLEMENT :


Dernière édition par Alexandra Swan le Mer 3 Oct - 14:02, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lost-freedom.forumactif.org/
 b a d  ✝   r o m a n c e ★
avatar
I'm Asahina Yui !
 b a d  ✝   r o m a n c e ★

Nombre de messages : 825
Age : 24
Commentaires : ©️ Yell.


Feuille de personnage
Orientation:
Situation:
Relationship:
MessageSujet: Re: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥ Dim 30 Sep - 10:54


    Bienvenue et bonne chance pour ta fiche ! :3.

_________________
asahina✪lolipop
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiwara-city.fr-bb.com/
Invité
avatar
I'm Invité !


MessageSujet: Re: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥ Dim 30 Sep - 11:47

Bienvenue, j'adore ton avatar! Je suis pressée de faire ta connaissance =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Alexandra Swan !

Nombre de messages : 71
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: 100% célibataire
Relationship:
MessageSujet: Re: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥ Dim 30 Sep - 16:46

Merci beaucoup à vous deux ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://lost-freedom.forumactif.org/
avatar
I'm Fuzuki Kusama !

Nombre de messages : 65
Age : 22


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: En couple
Relationship:
MessageSujet: Re: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥ Dim 30 Sep - 19:10

Bienvenue ma mignonne !
J'adore ton vava, il est trop mignon *.*
T'es à croquer !
Viens me voir à l'occasion ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Tsume Kaboku !

Nombre de messages : 161
Age : 39


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: 100% célibataire
Relationship:
MessageSujet: Re: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥ Dim 30 Sep - 19:20

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Alexandra Swan !

Nombre de messages : 71
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: 100% célibataire
Relationship:
MessageSujet: Re: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥ Dim 30 Sep - 19:34

Fuzuki > C'est toi qui est mignonne, et merci =D

Tsume > Merciii (:
Revenir en haut Aller en bas
http://lost-freedom.forumactif.org/
avatar
I'm Alexandra Swan !

Nombre de messages : 71
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: 100% célibataire
Relationship:
MessageSujet: Re: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥ Lun 1 Oct - 20:15

FICHE ENFIN TERMINÉE !! =D
Revenir en haut Aller en bas
http://lost-freedom.forumactif.org/
avatar
I'm Perle D. Ryan !

Nombre de messages : 279
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Hétérosexuel(le) confirmé(e)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: Re: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥ Mar 2 Oct - 19:41

• Bienvenue !

Il manque une partie au code !

Pour ton avatar je crois bien que l'artiste est Kunishige Keiichi si je ne me trompe pas

Et enfin, pour finir, c'est au sujet de ton histoire... Je suis des plus curieuse de savoir qui à découvert la mère et le bébé dans la voiture et comment ça s'est passé jusqu'à que ce soit la tante qui "hérite" de Alexandra !

Voilà, bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Alexandra Swan !

Nombre de messages : 71
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: 100% célibataire
Relationship:
MessageSujet: Re: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥ Mar 2 Oct - 19:49

Raaah.je vais me remettre à chercher le code alors ^^

Pour l'histoire, je tenais à laisser un peu de mystère, ce serait trop facile sinon ^^ . mais j'vais préciser un peu mieux tout de même (:

Et merci pour l'avatar, je note ^^


Dernière édition par Alexandra Swan le Mar 2 Oct - 19:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lost-freedom.forumactif.org/
avatar
I'm Perle D. Ryan !

Nombre de messages : 279
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Hétérosexuel(le) confirmé(e)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: Re: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥ Mar 2 Oct - 19:52

Pour le code il faut chercher dans deux règlements ! Et pour l'histoire, moi je veux tout savoir 8D ! Je suis le grand méchant loup qui embête les gentils petits membres 8D ! Gogogo A ton clavier ! Et bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Alexandra Swan !

Nombre de messages : 71
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: 100% célibataire
Relationship:
MessageSujet: Re: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥ Mar 2 Oct - 20:32

Petits, petits ? je suis graaaande moi ><

Bon d'accord m'sieux le loup, j'vous dirai tout ^^

Et c'est bon pour le code :3
Revenir en haut Aller en bas
http://lost-freedom.forumactif.org/
avatar
I'm Perle D. Ryan !

Nombre de messages : 279
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Hétérosexuel(le) confirmé(e)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: Re: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥ Mer 3 Oct - 11:51

C'est déjà mieux ! Mais le grand méchant loup que je suis n'est pas satisfaite 8D... Et oui il manque le passage final ou tu annonce le pourquoi du comment tu arrives à Yokosami !

Une fois cela fait je te validerais !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Alexandra Swan !

Nombre de messages : 71
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: 100% célibataire
Relationship:
MessageSujet: Re: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥ Mer 3 Oct - 13:37

J'avais pas encore totalement fini :3

Oui, il manque plus que ce passage là, je m'en occupe ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://lost-freedom.forumactif.org/
avatar
I'm Perle D. Ryan !

Nombre de messages : 279
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Hétérosexuel(le) confirmé(e)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: Re: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥ Mer 3 Oct - 16:41

Et voilà !

Je te valide !

Et vue que tu commences une nouvelle vie chez nous va vite jeter un coup d'oeil dans les demandes de RP, peut-être y trouveras-tu chaussure à ton pied pour commencer ton aventure à Yokosami. Et pour finir, si tu veux avoir un avatar et une image rien qu'à toi je te conseille d'aller Recenser ton avatar.

Bon RP à toi \o ![/justify]
Revenir en haut Aller en bas
I'm Contenu sponsorisé !


MessageSujet: Re: Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥

Revenir en haut Aller en bas

Dans un monde où le ciel serait noir, parsemé de rose pompon. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La place d'Haïti dans le monde
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ◄► Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Yokosami :: Tout d’abord et avant tout ! :: Fiches de Présentations :: ♥ Etudiantes-
Sauter vers: