Pensionnat RPG Jeux de rôle [ NC-16]
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Deux êtres en pleine nature.... Si différents mais pas tant que ça ! [pv Fenrir Mac Arthur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
I'm Invité !


MessageSujet: Deux êtres en pleine nature.... Si différents mais pas tant que ça ! [pv Fenrir Mac Arthur] Dim 13 Mai - 15:00


Cela fait quelques jours que je suis arrivée à Yokosami, je n’ai encore fait aucune rencontre, j’ai la vague impression que les gens m’ignorent totalement, ou bien que je suis invisible ou tout simplement que je les effraye. Mes anciens amis me manquent ! Je ne connais personne ici, je n’ai rien à faire. Ma vie est d’un ennui et d’un vide totaux à l’heure qu’il est.

Il fait beau dehors, le soleil brille, la chaleur est presque suffocante, je décide donc d’aller prendre l’air histoire de me dégourdir les jambes (c’est vrai qu'à rester enfermé à ne rien faire c’est barbant). J’attrape mon paquet de cigarettes et dépose le casque de mon IPhone sur les oreilles, une légère musique de 3 doors down en fond sonore quel bonheur !

Je sors dans le jardin du pensionnat, il y a beaucoup de monde et je me sens seule parmi eux. Ils se connaissaient tous, je suis une étrangère ici ! Je cherche un endroit où je pourrais m’installer tranquillement et fumer ma clope. Tous les bancs sont pris, pas un seul de libre. J’aimerais me trouver une place à l’ombre pour ne pas souffrir de la chaleur… Je marche tout en chantonnant:


“If I go crazy then will you still
Call me Superman
If I'm alive and well, will you be
There holding my hand
I'll keep you by my side with
My superhuman might
Kryptonite”


Et là j’aperçois à quelques pas de moi un petit coin d’ombre sous un arbre près d’un banc où est assis un jeune homme à la peau bronzée, il est magnifique. Je continue de marcher en sa direction, il est absorbé dans je ne sais quoi, sans doute observe-t-il le paysage . Enfin bref, j’arrive à sa hauteur, et le fixe pour voir de plus près à quoi il ressemble. Il ne réagit pas, il ne sent pas que je le regarde tout du moins c’est ce que je pense, et puis après tout pourquoi prêterait-il attention à une fille comme moi ?

Je m’installe sur l’herbe, et m’étends de tout mon long sur le dos. J’allume une cigarette et tire dessus toujours un fond musical dans les oreilles.

Le jeune homme juste à côté m’intrigue, je ne peux m’empêcher de jeter de petits coups d’œil furtifs en sa direction. D’un côté j’aimerais bien qu’il me remarque et m’adresse la parole, je pourrais sans doute m’en faire un nouvel ami et d’un autre j’ai peur qu’il ne m’apprécie pas et que l’on se déteste. Je ne sais que faire !

Pourquoi ne pas tenter une approche en finesse après tout ? Qui ne tente rien n’as rien comme dit le dicton ! (Moi me souvenir de ça wow) Je tire alors une grande taffe de ma clope, prends une profonde inspiration et me lance :


« Euh … Salut toi, ça fait longtemps que tu es ici ? Moi c’est Fukumi, Fukumi Yasuko ! »



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
I'm Invité !


MessageSujet: Re: Deux êtres en pleine nature.... Si différents mais pas tant que ça ! [pv Fenrir Mac Arthur] Jeu 17 Mai - 13:29

Cela faisait déjà une semaine que Fenrir Mac Athur était arrivé au pensionnat. Et il avait dés le début aimé cet endroit et ce sentiment allait en s’améliorant donc tout était parfait.
Il avait bien débuté avec sa rencontre avec Megumi-sensei. « Bien débuté » est une méchante façon de le dire vu que par sa faute, elle s’était foulé la cheville. Ils s'étaient rencontrés le jour même de son arrivée et ils ont ainsi pu faire connaissance, et se lier d'amitié. Après il y avait eu sa rencontre avec la jeune Naoko, une jeune fille très mignonne et très charmante, qu'il avait très envie de revoir.

Fenrir s’était réveillé à huit heures car il ne commençait les cours qu'à neuf heures. Il s’était habillé d'un slim noir avec des converses de la même couleur et comme il faisait grave chaud, il avait donc mit un débardeur noir. La mâtinée s'était passé sans accroche avec un cours de langue et un cours de math, il avait pu dessiner tranquillement et avait même passé un bon moment à regarder par la fenêtre les filles en cours de piscine.
Il était partit manger à la cafétéria espérant trouver Megumi-sensei mais celle-ci devait être encore à l'infirmerie et ne pouvait sûrement pas trop se déplacer. Il aurait aimé manger avec elle mais …
Il se demandait souvent pourquoi il pensait si souvent à elle. Pourquoi il avait cette impression de manque quand il n’était pas avec elle. Il refusait de croire qu'il était tombé amoureux.
Il avait donc manger seul.

Puis il avait décidé d'aller se promener dans les jardins. Et c'est là que la mauvaise nouvelle était tombée. Il avait reçu un appel de son père lui disant que son frère aîné qui était aux USA, s'était fait renversé par une voiture. Il était dans une situation critique...
Voilà, cette journée si parfaite avait mal fini.
Ses parents décidèrent d'y aller et il aurait bien voulu les accompagner mais son père avait simplement dit « travaille ça lui fera plaisir... »
Il était grave vénère...
Et maintenant, il est là assit dans les jardins sous cet arbre en se demandant qu'est ce qu'il devait faire... Un sentiment de vide lui coupait le souffle, une impression d'être inutile, il fixait les plantes devant lui réfléchissant à toute vitesse, cherchant une solution...
C'est à ce moment là qu'il entendit une voix tout prés de lui, il se retourna et remarqua une jeune fille assisse dans l'herbe à côté du banc où il se tenait. Il ne comprit pas ce que la jeune fille venait de lui dire, trop perdu dans ses pensées.

« Désolé je n'ai pas compris ce que vous venez de me dire, j’étais perdu dans mes pensées. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
I'm Invité !


MessageSujet: Re: Deux êtres en pleine nature.... Si différents mais pas tant que ça ! [pv Fenrir Mac Arthur] Mer 30 Mai - 10:18

Il me répondit qu'il étais dans ses pensées et qu'il n'avais donc pas compris ce que je lui avais dit, réponse à laquelle je m'attendais étant donné le temps qu'il avais mis à me répondre.

Je l'avais bien remarqué qu'il était ailleurs et j'avais profiter de ce moment d'absence de sa part pour l'observer, essayer de voir qui il pouvait être. A première vue, il semble être un mec bien, peut être trop bien même. Son physique est presque parfait, presque car pour ma part il cherche tellement à ce qu'il soit parfait que ça lui enlève tout son aspect naturel. Juste de par son physique il paraît superficiel, trop bien coiffé, trop bien habillé. Après c'est mon opinion peut être que je me trompe totalement.
Il doit être de ceux qui attirent toutes les "minettes" en un claquement de doigt.
Oui j'ai toujours tendance à me faire une mauvaise image des personne qui ne me ressemble pas complétement. Et oui je suis plutôt du genre "fille à part", sans réel contact, mais j'aime bien quand même avoir des connaissances, des gens avec lesquels je peut me retrouver dans mes grands moments de solitude.
Les seules personnes avec lesquelles je m'entends vraiment sont celles de mon "groupe", qui me comprennent, on a les mêmes envies, les mêmes goût.

Cependant ce mec à l'air différent, j'ai pu décerner dans son visage de la tristesse... non .. de la mélancolie plutôt. De par son apparence et son comportement il laisse supposer qu'il est quelqu'un de fort, d'invulnérable mais j'ai eu la sensation de trahir son secret, son vrai lui en posant mes yeux sur les siens. Les yeux ne peuvent mentir... enfin..je crois. Je pense voir en lui un sentiment de solitude.

Et c'est quand il me répondit avec ces mots trop bien prononcés que la réalité refais surface pour lui comme pour moi. Sa voix me laisse de marbre et son langage de petit bourge encore plus.

Comment peut-il me vouvoyer ? Nous ne sommes pas des vieux, on se tutoie d'habitude. Je lui dit donc d'un ton ironique:

«Tu peut me tutoyer tu sais, je ne suis pas quelqu'un d'important. A moins que ... pour toi ...! Je vous disiez donc mon cher que je me nomme Fukumi Yasuko et je vous demandez si cela fait longtemps que vous étiez ici.»

Je laisse par mégarde un rire m'échapper et je lui demande aussitôt de m'excuser en reformulant mes paroles moins formellement. Avec un peu de chance il ne le prendra pas mal et en rigolera aussi, je l’espère vraiment, je ne tiens pas à me faire un ennemi ici, j'en ai déjà suffisamment à l’extérieur.
Il doit me prendre pour une folle, ce qui est le cas de son point de vue puisque nous sommes de deux monde totalement différents. Le "beau mec" des quartiers riches, intelligent, attirant, sportif... et la "petite caillera" du ghetto, pas mal, mal polie, peu d'éducation. Le stéreotype même des films américains.
En ayant cette pensée j'étouffe un rire timide.

Quelle image pourrait-il avoir de moi ? C'est pas très important en fait , I am as I am !
Revenir en haut Aller en bas
I'm Contenu sponsorisé !


MessageSujet: Re: Deux êtres en pleine nature.... Si différents mais pas tant que ça ! [pv Fenrir Mac Arthur]

Revenir en haut Aller en bas

Deux êtres en pleine nature.... Si différents mais pas tant que ça ! [pv Fenrir Mac Arthur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La folie de deux êtres
» Les différents types de bateau
» Les différents types de métal
» Les différents types de zombies
» Les différents transports de la vie
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Yokosami :: Archives :: Archives-
Sauter vers: