AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Pensionnat RPG Jeux de rôle [ NC-16]

Partagez|

Nodoka Shinobu Maede { What's your problem?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
I'm Nodoka S. Maede !

Nombre de messages : 27
Age : 21


Feuille de personnage
Orientation: Bisexuel(le)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: Nodoka Shinobu Maede { What's your problem? Mer 2 Mai - 16:44


Dossier d'inscription à Yokosami



Nodoka
CARTE D'IDENTITÉ

NOM DU PERSONNAGE :
Nodoka Shinobu Maede
ÂGE / DATE DE NAISSANCE : 17ans & 8 Juin.
SEXE : Hain?! Bah, z'suis une fille.
SPORT : Dormir. Quoi, c'pas un sport?
ORIENTATION SEXUELLE : Zoophile. Z'aime les deux.
GROUPE SANGUIN : O+
RAISON DE SA PRÉSENCE A LA PENSION :
Mes parents ne me supportent plus. Ils m'ont donc claqué en pension. Enjoy it!

PHYSIONOMIE

    Diodon holocanthus;
« Je vous donne l'impression d'être grande? Normal, mec, je le suis. Je mesure dans les un mètre soixante dix-huit. Une taille de rêve, tu dis? Mec, je suis une véritable perche! Et les tops-modèles non rien à m'envier, tu sais. Oh oui, bien sûr qu'être grande, c'est super pour une fille, mais quand cette dernière est maigrelette comme moi, tu crois vraiment que c'est attirant? C'est vrai quoi, regarde-moi un instant, t'aimerais tripoter un sac d'os? C'est pas ton truc de masser des omoplates? Et pas de jeux de mots! Je suis peut-être attiré par les femmes, mais je ne suis aucunement plate! Ça pourrait paraître étrange, non? Nous allons jouer à un jeu. Tu connais ton alphabet j'espère? Alors, A s'est affreux, B s'est bien, c s'est catastrophique, d s'est démesuré. Disons... que je suis entre bien et catastrophique. Oui, mes seins sont de bonnes formes, agréable au toucher et à la vue mais qu'elle poitrine ne l'est pas au toucher, hein? Et le côté catastrophique... C'est qu'ils ne conviennent pas du tout à ma carrure. Disons que c'est étrange de voir une ficelle avec deux globes de chairs plutôt pas mal. »

    Chauliodus sloani;
« Mettons un peu de couleur, là dedans! Non parce qu'avec ça, tu vas pas allez si tu veux jouer à "Où est Nodoka?" et donc, en terme de couleur naturel, -j'aime beaucoup préciser ça-, uniquement la couleur des mes cheveux et la teinte de ma peau. Je te vois frémir d'impatience! Donc, que dire... Ma peau est blanche comme ton cul. Oh, j'ai dit un truc qui fallait pas? Enfin, d'un blanc vraiment... pas normal. Contrairement à mes amis asiatique, je n'ai pas la peau jaunâtre, celle qui les caractérise tant. Je ne voulais pas dit? Je ne suis pas une véritable... japonaise. Oh, mon patronyme a une bonne consonance japonaise et pour cause: je suis une enfant adoptée. Ma véritable "nationalité" ne m'a jamais été dévoilé. En même temps, je pense que des rousses à peau extrêmement blanche, ça ne doit pas courir les rues. Le mot rousse t'as choqué? Non mais, GINGER HAVE SOUL! Kah, donc j'disais. Je suis une rousse. Et tu veux savoir la véritable couleur de mes yeux? Ils sont vert. Non, une sorte de marron/vert assez mignon. Nah? Dans tous les cas, ça me fait une phrase pour passer au paragraphe suivant. »

    Pterois volitans;
« Comme tu l'auras remarqué mec, mes yeux n'ont pas une allure naturel, ni normal. Et pour cause: je met des lentilles spéciales. J'en possède une caisse pleine, mais ce sont toutes les mêmes, dans le cas où je les perdrais. Mes lentilles sont l'inverse l'une de l'autre. Disons que l'une possède une importante irise jaune, et l'irise autour de la pupille est de couleur bleu. Et donc, inversement pour la lentille de gauche. Tu sais, c'est vraiment pour coller à mon style que je fais ça, vraiment. Je ne dirais pas que je n'aime pas ça, mais disons que c'est beaucoup plus drôle de voir les gens te regarder fixement dans les yeux en se demandant si c'est possible d'avoir des yeux comme ça. Je ne veux pas dire non plus que je déteste ma couleur naturel, non. Elle va d'ailleurs très bien avec le rouge des mes cheveux, mais je préfère ces lentilles. Maquillage? Parlons plutôt de "peinture de guerre", c'est comme ça que Shinji les décrit. Disons que j'ai trois traits noirs au contour cyan sur l'arrête du nez, ainsi que trois ronds du même genre sous chacun de mes yeux. Encore une fois, tu vas me demander pourquoi je gâche un si joli visage avec ce genre de "truc". C'est mon style, c'est tout. Cela souligne encore plus mon regard, et le maquillage que j'utilise est bien spéciale pour ce "genre de truc". Et je ne met rien d'autre en maquillage, je pense qu'il y en a déjà assez comme ça... »

    Enteroctopus dofleini;
« Et pour finir en beauté donc, je vais te parler de mon code vestimentaire. Arrête de rire toi! Je suis un garçon manqué, je sais. Pas besoin de me le dire. Même si je suis maigre, je ne peux pas m'empêcher de craquer pour les jupes au motif écossai et aux couleurs réveillant les yeux. Je passe aussi par des shorts ou des pantalons craqués de partout, ou une jambe beaucoup plus court que l'autre. Tout en restant dans l'esprit de couleur flashy. Pour ce qui est du haut, je mets très souvent des tee-shirt avec des messages très profond... out tout simplement débile. La plus part sont vraiment coloré, d'autre sont noir, ça varie vraiment et tout dépend du message porter. Cependant, je ne me sépare jamais de mon blouson d'un bleu profond et qui brûler assez les yeux, je dois dire. Mais je l'aime bien, vous savez pourquoi? Derrière, il y a écrit mon prénom. N O D O K A, en blanc. Comme ça, vous êtes sûr de pas me rater. De plus, il y a une petite tête de lapin sur le devant. C'est un cadeau de Kukuyou, mon père. J'ai l'air de t'avoir embrouiller l'esprit? Tu comprendras mieux dans l'histoire, va. De plus, j'ai toujours mon casque blanc sur les oreilles, sinon, il reste autour de mon cou. Je ne m'en sépare que pour aller dormir un peu. J'aime aussi mes gants en cuir marron, ça accentue vraiment mon style vestimentaire... particulier. »


    Bonus Stage;
« Je possède deux animaux de compagnie. Enfin... Certain appelle sa de la "vermine", mais ils sont tellement adorable! Il y a Miguel, un petit rat albinos, mignon comme tout. Son pelage est tout blanc et ses yeux sont rouges vifs, c'est la race qui est ainsi. Quant à Pablo, mon second rat, son pelage ressemble étrangement à ceux des chats siamois. Il est plus facile d'identifier les deux, surtout quand on sait que Pablo est une femelle et Miguel un mâle. Ça réserve pas mal de surprise... »
CARACTÈRE

    Arsenicum;
« Un aspect général de la "chose" que je suis. Je suis complètement folle. Désaxée? Cintrée? Complètement barrée? Voir même pharamineuse? Je sais. C'est tout simplement moi, Nodoka Maede. Tu sais, il est facile de se proclamer folle parce que tu fais des trucs de "ouf". Mais pas seulement. C'est un état d'esprit, d'être. Mélioratif ou péjoratif, folle est toujours utiliser à tord. Prenons un exemple; une vieille qui garde avec elle quatre-vingt chats, elle est folle, n'est-ce pas? Maintenant, prenons une jeune fille bien en chair,-je parle au niveau du buste, commence à se balader à poil dans sa maison. Ah ça, oui, c'est fou, hain? Pour ne pas dire irréel. Passons. Je suis donc une "folle", à proprement parler que je suis une fille complètement sans-gêne, ah et je suis très directe. Je ne tourne jamais au tour du pot, ça, il faut bien le savoir. Sans-gêne, j'entends aussi par là que je suis d'une franchise aberrante. Ta coupe de cheveux est parfaite? PAS POUR MOI! Le monde est remplit d'hypocrite tu sais, et moi, je n'aime pas les faux-semblant. Je suis du genre à critiquer, et ouvertement, encore! J'adore ça, dire la vérité fait tellement de bien. Et ça remet certaine personne en place. C'est vrai que dire la vérité peut faire beaucoup de bien pour soi-même, mais cela ne plait pas à tout le monde. Je n'y vais pas avec des pincettes, moi! Tu viens te plaindre qu'un tel pue, ne t'inquiète pas que je vais aller rapidement lui dire, sans dévoilée que c'est toi la source de cette remarque désobligeante. Mais j'irais toujours vérifié si, effectivement, tu pues. Je n'aime pas spécialement crée des histoires, c'est pourquoi j'évite de faire le moindre dégâts en criant la vérité. Surtout que je ne le fais pas avec délicatesse. Ça plait ou ça plait pas, je m'en fiche complètement. Pour revenir sur le mot folle à proprement parler, je suis folle. Pourquoi tu te dis? Parce que j'ai deux rats comme animaux de compagnie. Rien de bien affolant? Mec, j'ai un rat crevée qui s'appelle Pablo et un encore vivant qui se nomme Miguel. »

    Cyanidum;
« Je peux dire les quatre vérité à n'importe qui, cela ne me gêne pas du tout. Mais il y a une seule et unique chose que je déteste par dessus tout: c'est qu'on me traite comme un être inférieur car je suis une rousse. Ça, ça me vexe vraiment. Mais ce qu'il y a encore plus fort que ça, c'est qu'on insulte mes parents. Ce sont des homosexuels affirmés, ça te choque? Et de toute façon, t'es pas censé le savoir. Et c'est très rare quand j'en parle, je n'aime pas du tout parler de ma vie personnel, cela reste donc une sorte d'immense voile sur une grosse partie de ma vie. Tu sais, il parait que j'ai des réactions plutôt inattendu quand on me vexe. Il semble même que je pourrais être violente envers mon prochain. T'y crois toi? Bref, tout ça pour dire que je peux vraiment devenir méchante au point de mordre les gens. Mais tu sais, j'ai mes raisons. J'accepte d'être critiquer, mais je n'aime pas qu'on parle de ma famille avec des propos méchants, et je suppose que c'est pareil pour toi? Et de toute façon, personne n'est censé savoir que mes parents sont deux hommes, n'est-ce pas? »

    Chloroformium;
« Je m'étais dis garçon manqué. Certaines adore dire qu'elles jouent à des jeux de mec, sans pour autant passer le niveau un. Sans oublier les nana qui se prennent la grosse tête en se déclarant "geek" alors qu'elles passent juste la plus grosse partie de la journée sur "Fessebouk". Je ne veux pas non plus me vanter, mais je suis ce qu'on appelle dans le jargon de maintenant une "gameuse", je te vois déjà rire comme une baleine. Je ne suis pas le genre de fille qui va jouer à des jeux sportifs, mais plutôt des jeux de masse, des jeux de combats, et beaucoup de FPS. J'ai une grosse préférence pour Duke Nukem en terme de FPS. Je m’égare donc! Je ne suis pas garçon seulement parce que je joue à la console le plus souvent, c'est aussi dans ma manière de parler. Il est rare que mes propos soit... gentils? Je te saluerais certainement avec un petit mot doux à la fin, mais je vous laisse amplement découvrir ça. Je ne fais jamais rien dans la dentelle, tu l'aurais compris, et ce n'est certainement pas pour moi les courbettes et tout un tas d'autre truc que Princesse Nunuche sera là pour faire à ma place. Je ne suis pas attirante? Rien à foutre! Je serais moi-même, un point c'est tout. Et si ça ne te plait pas, on va s'expliquer. Et ça m'arrive parfois d'en venir aux mains, qu'est-ce que j'ai à craindre, hein?! »

    Bonus Stage;
« Je m'amuse à personnifié mes rats, très souvent, mais ces deux là on un caractère qui leur est propre. Miguel est un rat plutôt mesquin, qui se cache partout et qui n'hésite pas à mordre avec ces jolies quenottes les doigts des inconnus. Il est d'ailleurs très protecteur avec Pablo et il éprouve pour moi une affection particulière, il est d'ailleurs aussi très joueur, ce qui m'amuse beaucoup. Pour ce qui est de Pablo, on ne l'entend presque jamais. Même quand Miguel lui... monte dessus pour lui faire découvrir d'autres horizons. Tous les deux se laissent manipuler uniquement par mes soins, ils n'aiment pas du tout les inconnus, je t'aurais prévenue! »
HISTOIRE

    Une histoire de plus;
« On va devoir faire un bond de dix-sept années. Tu sais qu'en réalité, je suis Américaine? Disons que pour une courte période, j'ai été reconnu comme étant citoyenne des États-Unis. Sachant que là-bas, les mères porteuses est un business. Mes parents, comme tu l'auras compris, sont deux hommes homosexuels. Et tu sais qu'au Japon, c'est pas si top que ça des couples de deux hommes, c'est pourquoi, là-bas, ils se font passer pour des colocataires. Kukuyou Maede est mon "mère", tandis que Shinji Otonashii était mon "père". Je peux dire que par la suite, l'affection que je porte à Kukuyou est bien plus forte que pour Shinji. Disons que Shinji jouait vraiment le rôle du papa, il n'était pas désagréable non, mais disons qu'il avait la "chose" du père. Enfin bref, je ne suis pas un enfant d'une véritable union, mais je reste quand même une gamine voulu, par un couple comme tout les autres. On ne m'a jamais dit à quoi ressemblait ma mère. Pas même son prénom, je crois vraiment qu'il ne voulait pas que je sois... comment dire, perturbée parce ce détail? Et ne crois surtout pas que c'est parce que j'ai été éduqué par des homosexuels, ça m'a affecté. Aucunement, et puisse que personne n'était au courant de ce couple particulier, je n'avais aucun problème. Enfin, si, le problème, c'était moi.

Toujours et encore moi. On avait tout pour être un peu heureux, vraiment tout. Kukuyou était gérant d'un bar, et Shinji était tout simplement vendeur dans une boutique assez connu dans la petite ville de *****, au Japon. Oui, après avoir loger quelques années en Amérique, nous sommes retourner dans les terres natals de mes paternels. Et c'était beaucoup mieux. De retour au bercail donc, j'avais quelques facilités avec l'anglais qui se sont révélés utile par la suite. Je disais donc que j'ai commencé à avoir quelques petits problèmes à l'école primaire. Disons que j'ai essayé, -à plusieurs reprise-, de noyer l'une de mes camarades de classe. Une petite pimbêche aux cheveux bouclés, elle m'avait cherché, elle l'avait donc mérité. Bon, Kukuyou a été convoqué une paire de fois avant que je sois définitivement renvoyé de l'établissement, il donc fallu me trouver un établissement qui m'accepterait et aussi quelque séance chez le psy pour enfant avait été recommandé rapidement. Mais je ne me suis pas arrêter à simplement noyer mes camarades, j'ai commencer à donner des coups sur mon meilleur ami. Mais... rien de méchant, ni de bien grave... je suppose? Ah bah, il a encore toute sa tête! Que dire de plus sur ma vie, sur mon enfance...

Ah si! Vers mes onze ans, Shinji m'a fait le premier cadeau. Oh, un cadeau que j'attendais depuis si longtemps... C'est le jour où il m'a offert mes deux rats! Deux beaux mâles en plus. Enfin... c'est ce que je croyais au début. Disons qu'à onze ans, l'anatomie des animaux n'est pas une réel priorité. Mais quand tu vois ton rat albinos du nom de Miguel commencer à se frotter de manière plutôt sexuelle contre l'autre rat mâle, tu te pose rapidement des questions. Il s'avère que Pablo soit... une femelle. Pas de chance pour Miguel, -qui semble être un chaud lapin-, il n'aura pas de descendance. Oui, mes parents sont arrivés juste à temps pour opérer ces deux zouzou que voilà. Mais je les aime quand même! Cependant, après m'être vanter d'avoir deux rats en animaux de compagnie, j'ai commencé à subir des remarques désobligeantes, comme quoi je vivais dans une poubelle, et d'autres trucs assez... sympas. Et j'ai, bien entendu, fini par péter un câble, et frapper mes camarades qui m'insultaient à longueur de journée. Du coup, encore une convocation. Mais cette fois-ci, c'était Shinji qui y a été. Je peux te dire que c'était pas joyeux après...

J'ai donc fini la plus grosse partie de ma scolarité en école privé, où le moindre écart serait une sanction assez dur... Pas mes plus folles années, être brimé ainsi, ma créativité avait parqué dans un coin de mon cerveau. Mais j'ai, là aussi, fini par exploser. Un jour d'été, je ne suis pas venue avec la tenue officiel de mon établissement, j'étais venue comme je suis là, devant toi. Complètement déterminé à me faire virée pour la énième fois. Et je n'y ai pas manquée d'ailleurs. Mais trop, c'est trop. Le lycée m'a dont viré avec un bon gros coup de pieds dans les fesses. Et tu veux la meilleur? Mes deux pères avait prévue le coup. En effet, ils avaient sous la main, un dossier d'inscription directe pour la pension Yokosami. Mais moi, j'étais malheureusement pas au courant. Avant de les quitter définitivement dans un endroit où je pourrait m'exprimer librement, j'ai eu le droit à la morale, aux pleurs d'un papa poule, et au menace de Shinji. J'espère qu'en rejoignant cet stupide pension, je ne me ferais pas de vieux os, et je ne m'ennuierais pas. Yokosami est réputé pour être assez... vivant. On va bien voir ça, j'espère d'ailleurs que Miguel et Pablo ne s'enfuiront pas... Surtout que j'ai retrouver Pablo endormi dans une poubelle, étrange, non? »

NB: Pablo ne passe pas sa journée à dormir... étant donné qu'elle est morte.

HORS JEU

AVATAR CHOISIT : MEIKO - VOCALOID, recolorée par mes soins.
VOTRE PSEUDO : Remiiw.
VOTRE ÂGE : Haha.
CODE DU RÈGLEMENT :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm Perle D. Ryan !

Nombre de messages : 279
Age : 23


Feuille de personnage
Orientation: Hétérosexuel(le) confirmé(e)
Situation: Libertin(ne)
Relationship:
MessageSujet: Re: Nodoka Shinobu Maede { What's your problem? Jeu 3 Mai - 15:44

• Oyé oyé !

très jolie fiche, et très originale ! Ton perso change de la norme cul cul je suis parfaite c'est fun ! xD

Je te valide !

Et vue que tu commences une nouvelle vie chez nous va vite jeter un coup d'oeil dans les demandes de RP, peut-être y trouveras-tu chaussure à ton pied pour commencer ton aventure à Yokosami. Et pour finir, si tu veux avoir un avatar et une image rien qu'à toi je te conseille d'aller Recenser ton avatar.

Bon RP à toi \o !
Revenir en haut Aller en bas

Nodoka Shinobu Maede { What's your problem?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» THE REAL PROBLEM WITH HAITI
» shinobu-yamada
» Vive le caramel *SBAFF* Gomen, Nodoka & Cie
» [Validée]Kurogane Shinobu, folle moi? Mais non, c'est les autres qui sont tous fous! (finie)
» Nodoka Miyazaki
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Yokosami :: Tout d’abord et avant tout ! :: Fiches de Présentations :: ♥ Etudiantes-
Sauter vers: